Un sénateur de l’Utah essaie du cannabis pour « savoir de quoi il parle avant de voter »

jim dabakis

Quatre Etats des Etats-Unis vont bientôt voter pour légaliser ou non le cannabis. Certains possèdent déjà un programme de cannabis médical et votent sur le récréatif et certains comme l’Utah votent sur l’introduction du cannabis médical. A l’approche de ce vote, un sénateur a fait le constat qu’aucun des législateurs qui allaient amender la loi n’avait jamais essayé le cannabis.

En d’autre termes, ils ne savent pas de quoi ils parlent mais ils légifèrent dessus. Pour remédier à cette situation et se faire sa propre idée, Jim Dabakis s’est envolé pour Las Vegas où le cannabis est légal et s’est essayé pour la première fois à cette plante mystérieuse. Il a décidé de filmer sa petite expérience pour informer le vote des électeurs de l’Utah.

Un sénateur pas comme les autres

Comme il n’aime pas fumer, Jim Dabakis a décidé d’acheter des edibles, plus précisément des gummy bear, ces petits bonbons en forme d’ours. Il fait déjà le constat que les emballages sont à l’épreuve des enfants et totalement opaques. Il goûte ensuite le bonbon magique (d’abord une moitié) qu’il ne recommande d’ailleurs pas pour son goût. Il doit ensuite attendre 1h30 et décide de rentrer à son hôtel pour se mettre en condition près de la piscine.

Il explique à VICE qu’il n’a rien senti au bout d’une heure et demi et donc qu’il a augmenté sa dose. Au bout de quelques heures, il commence à se sentir un peu high mais précise que ça n’a pas changé sa vie: « ce n’était pas une expérience très profonde. Je n’ai pas rencontré Dieu ou quoi que ce soit ». Il est donc tranquillement parti voir un spectacle du Cirque Du Soleil. De retour en Utah quelques jours plus tard, il publie une autre vidéo pour expliquer aux électeurs le résultat de son expérimentation. Il y déclare qu’il ne ferait pas l’apologie du cannabis mais qu’il ne comprenait pas non plus « pourquoi certains en font tout un plat ».

Il conseille aux prohibos – qu’il appelle d’ailleurs « la foule des reefer madness » en référence à ce film des années 30 qui diabolise la plante – d’essayer le cannabis. Son inquiétude est que des législateurs conservateurs décident pour tout le monde sur quelque chose qu’ils ne connaissent pas: « C’est pour rappeler à mes collègues que, au fait, il y a tout un monde dehors. Tout le monde ne pense pas que le cannabis est une passerelle vers d’autres drogues ». « J’aime bien être provocateur mais je pense qu’il y a de véritables questions de fond et j’espère pouvoir les promouvoir en faisant un peu le clown » ajoute-t-il.

« Il faut reconnaître qu’il n’y a pas de raison d’avoir peur et les gens qui sont terrifiés par le cannabis sont ceux qui ne l’ont jamais essayé ». Il va même jusqu’à recommander, pour rire, de convoquer une session spéciale où les législateurs goûteraient du cannabis à titre informatif.

Une idée qui ne ferait pas de mal à traverser l’Atlantique. Peut-être que Catherine Conconne tomberait ainsi amoureuse du cannabis ou déciderait de mettre des amendes aux personnes qui parlent sans savoir (succès garanti !).

Le vote de l’Utah

La situation en Utah est particulière puisque les électeurs pourront voter sur la Proposition 2 selon la procédure normale mais, peu importe le résultat du vote, une session législative spéciale a été prévue par le gouverneur pour modifier la loi. Le résultat du vote sera déterminant en terme de légitimation : si le peuple vote contre la Proposition, la loi sera alors plus restrictive.

Pour l’instant, les sondages estiment que la Proposition 2 a la faveur des habitants de l’Utah mais Jim Dabakis insiste tout de même : »Votez pour la proposition 2. Parce que si vous ne le faites pas soit ils ne légaliseront pas le cannabis médical, soit ils feront en sorte que personne ne puisse y avoir accès sous prétexte que le peuple à voté contre ».

Articles liés

Derniers articles

les weed les plus fortes
Les variétés de cannabis les plus fortes de 2018
colombie
La Colombie en pleine contradiction entre retour à la prohibition et boom du cannabis médical
la france insoumise
La France Insoumise s’oppose à l’amende forfaitaire et propose de légaliser le cannabis à la place
dominique
La Dominique lance une consultation nationale sur la dépénalisation du cannabis
CBD Corner
CBD Corner : Acheter du CBD et Livraison de CBD en France !
eaze
Etats-Unis : Eaze va livrer des produits au CBD dans 41 Etats
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire