Des scientifiques identifient les gènes qui donnent au cannabis ses arômes

Les gènes des terpènes du cannabis

Avancée ou menace ? Comme dans toute recherche, la découverte peut être à double-tranchant. Des scientifiques de l’université de Colombie-Britannique (UBC) ont scanné le génome de plantes de cannabis à la recherche des gènes responsables des différents arômes citronnés, skunk ou terreux des nombreuses variétés de cannabis.

PUBLICITE

« Le but est de développer des variétés de cannabis bien définies et hautement reproductibles. Ce processus est similaire à celui de l’industrie du vin, qui dépend de variétés définies comme le chardonnay ou le merlot pour des produits de grande qualité » explique Jörg Bohlmann, professeur au laboratoire Michael Smith et professeur en agroforesterie à l’UBC. « Nos travaux génomiques peuvent montrer aux breeders de variétés commerciales à quels gènes faire attention pour développer des qualités aromatiques spécifiques ».

Cette recherche fait partie d’une collaboration en cours entre une étudiante et un professeur de l’UBC, et Jonathan Page qui a fondé l’entreprise de biotechnologie et de testing de cannabis Anandia Labs.

Ils ont trouvé environ 30 gènes de terpènes synthase, les gènes à l’origine de la production de terpènes, qui contribuent donc à la diversité des arômes du cannabis. Ce nombre est similaire à ceux présents dans les raisins utilisés par l’industrie du vin. Les gènes découverts par les chercheurs jouent un rôle dans la production des terpènes comme le limonène, le myrcèneou le pinène.

« Le limonène produit une odeur de citron et le myrcène donne plutôt les odeurs de terre caractéristiques des Purple Kush » dit Judith Booth, étudiante diplômée de l’UBC qui travaille avec Anandia Labs dans le cadre de ses études.

Ils ont aussi mis en évidence le gène qui produit l’odeur caractéristique du cannabis, le beta-caryophyllène,  et qui interagit avec les récepteurs cannabinoïdes du corps humain tout comme les autres principes actifs du cannabis.

Bohlmann dit que le potentiel économique d’une industrie régulée du cannabis est énorme, mais que le défi actuel est que les cultivateurs travaillent avec des cultures qui ne sont pas standardisées et hautement variables.

« Il y a un besoin pour des produits stables et de grande qualité, faits à partir de variétés bien définies » dit-il.

Les chercheurs expliquent également qu’il sera aussi important d’examiner jusqu’à quel point les terpènes interagissent avec les cannabinoïdes comme le THC ou le CBD, qui donnent tous deux ses propriétés médicales au cannabis. Jusqu’à présent, les études n’attribuaient ces effets qu’aux cannabinoïdes, mais il se pourrait que les terpènes influent également sur l’efficacité thérapeutique du cannabis.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
cannabis
Chanvre industriel, bien-être, cannabis médical, récréatif : pourquoi ces distinctions ?
Députés et légalisation du cannabis en France
Députés et cannabis : Entre questions légitimes et clichés sur le cannabis

2 réponses à “Des scientifiques identifient les gènes qui donnent au cannabis ses arômes

  1. Il est temps que la science aide les breeders de cannabis à homogénéiser et stabiliser leurs variétés…Et pas seulement les arômes, mais également les taux de THC et de CBD totalement fluctuants au sein d’ une même variété. Combien d’entre nous sont déçus de constater que les arômes ou les taux annoncés dans les descriptifs ne sont pas toujours réels? Au prix où sont commercialisées les graines de cannabis, il y a vraiment des efforts à faire de la part des seedbanks sur ce sujet.

Laisser un commentaire