Suivez-nous

Retour à la normale pour le programme danois de cannabis médical

Publié

le

Cannabis médical au Danemark

Après une absence de deux ans et demi, les huiles de cannabis médical sont de retour dans le programme danois, ce qui devrait donner un coup de fouet à ce dispositif en difficulté.

PUBLICITE

Après un départ en fanfare, avec un nombre de patients atteignant 2 000 en 2019, le programme s’est arrêté après que les produits à base d’huile fournis par la société nationale Stenocare aient été retirés du marché.

Le nombre de patients n’étant plus que de 1 500 environ, on s’attend à ce qu’il recommence à augmenter, les personnes qui préfèrent les produits à base d’huile de cannabis pouvant à nouveau se procurer leurs médicaments préférés.

Le PDG de Stenocare, Thomas Skovlund Schnegelsberg, indique que le nouveau produit devrait être disponible pour les patients au cours du premier trimestre de cette année, sous réserve des certificats internationaux d’importation et d’exportation.

Période d’essai prolongée

Il a déclaré : « Cette annonce renforce notre position de premier et seul fournisseur d’huiles de cannabis pour le programme pilote danois. Cela souligne notre position de leader incontesté du marché au Danemark. »

PUBLICITE

Le défi pour de nombreux patients au cours des dernières années est que seuls trois produits contenant du cannabis en fleurs ont été approuvés par l’Agence danoise des médicaments (DMA) et mis à la disposition des patients.

Les produits sous forme d’huile offrent donc une réelle méthode d’administration du cannabis médical pour les patients.

La réadmission des huiles dans le programme marque également le début d’une nouvelle période d’essai de quatre ans et intervient au moment où de nouvelles règles permettent aux entreprises nationales de cultiver du cannabis et de produire des médicaments à base de cannabis au-delà de la fin de la nouvelle période d’essai, en 2026.

Conor O’Brien, analyste chez Prohibition Partners, estime que ces développements donneront un coup de pouce aux patients qui consomment du cannabis médical dans le pays scandinave.

PUBLICITE

Il a déclaré : « La sortie des huiles Stenocare du programme expérimental au Danemark a eu un impact important sur l’industrie du cannabis. De nombreux patients ont commencé à s’approvisionner en cannabis médical à partir de préparations magistrales (extraits et isolats préparés en pharmacie) ou se sont tournés vers des produits pharmaceutiques comme l’Epidiolex lorsque celui-ci est arrivé sur le marché en 2020. »

Une réglementation stricte

« Cependant, de nombreux patients semblent avoir quitté le marché légal du cannabis après la perte des huiles de cannabis du programme pilote, le nombre de patients ayant diminué de plus de 20% 12 mois après l’événement. La réintroduction des huiles sera un développement bienvenu pour de nombreux patients dans le pays, bien qu’il reste à voir combien de patients reviendront utiliser ces huiles après être passés à des traitements alternatifs. »

La perturbation de l’approvisionnement en huiles de cannabis en 2019 est le résultat de l’identification par Santé Canada que plusieurs lots achetés par Stenocare au producteur canadien Canntrust avaient été cultivés dans des installations non approuvées.

Santé Canada a ensuite suspendu certaines parties de la licence de Canntrust, ce qui a conduit Stenocare à mettre fin à sa collaboration avec Canntrust et à stopper les importations.

M. Schnegelsberg a déclaré que le nombre de patients est passé rapidement de 300 à environ 1 100 après l’introduction des produits à base d’huile, ce qui a fait grimper les ventes de Stenocare au cours des cinq premiers mois de 2019 à 4,4 MDKK (environ 600 000€).

Aucun autre produit à base d’huile n’a été approuvé par la DMA dans l’intervalle et Stenocare travaille actuellement avec la DMA pour faire approuver deux autres produits à base d’huile pour le programme pilote : une huile CBD et une huile mixte THC-CBD.

M. Schnegelsberg a ajouté : « Le régime réglementaire danois est reconnu comme étant de loin le plus difficile à passer en Europe. Nous n’y sommes parvenus que grâce à l’expérience de notre équipe chargée de la réglementation et à la capacité de notre fournisseur, AgMEDICA Bioscience, à répondre aux exigences de l’Agence danoise des médicaments. »

BusinessCann diffuse des nouvelles, des articles, des commentaires et des analyses sur les personnes et les entreprises qui forment les communautés européennes du cannabis médical, du chanvre et du CBD.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !