Suivez-nous

Une majorité de produits au CBD en Suisse sont trop fortement dosés

Publié

le

Les scientifiques suisses alertent sur un « constat lamentable ». D’après leurs analyses, 85 produits au CBD sur 100 sont non-conformes à la réglementation. 73 de ces biens sont même désormais interdits à la consommation, puisqu’ils ne respectent pas le cahier des charges. La plupart du temps, les produits au CBD ont obtenu ces résultats à cause d’une concentration trop élevée.

PUBLICITE

« Ces produits ne sont pas sûrs pour la sécurité des consommateurs. On a mesuré le THC et le CBD, et les seuils toxicologiques au-delà desquels on ne peut plus exclure un risque pour la santé sont fréquemment dépassés. Pour ces produits CBD, il suffit d’une à deux gouttes pour dépasser les seuils recommandés par toutes les agences de sécurité sanitaires », s’alarme Patrick Edder, un des auteurs de l’étude, dans un entretien pour la radio suisse RTS.

Il a analysé divers extraits, comme l’huile CBD, mais aussi gommes, infusions et sucreries. La plupart de ces produits sont trop concentrés en CBD. Et même si la substance n’est pas psychotrope, ce n’est pas sans risque, selon le chimiste : « Il peut y avoir des effets néfastes sur le foie, le système digestif, la fertilité, ou des problèmes de somnolence donc si vous conduisez ça peut poser problème. »

Le taux maximal de THC jamais dépassé

Certains produits ont également dû être rappelés à cause « d’utilisation d’extraits de chanvre non-autorisés ». L’association des chimistes cantonaux – responsable de l’étude – ne précise pas lesquels, mais on peut penser à des cannabinoïdes interdits, ou bien des extraits comme le Delta-8-THC.

Ces produits se sont retrouvés sur le marché (et chez les consommateurs) car les entreprises « n’assument pas suffisamment ou pas du tout l’autocontrôle auquel ils sont légalement tenus », dénoncent les scientifiques.

PUBLICITE

Pas de panique, ceci-dit : le taux maximal de THC de 1 % n’a jamais été dépassé. « Ces produits ne sont pas des stupéfiants. Ça ne veut pas dire qu’ils sont sans risque », nuance Patrick Edder.

Les consommateurs suisses de CBD pourront se rassurer : le chimiste n’a pas découvert de substances dangereuses. Mais elles existent ailleurs. Des scientifiques ont découvert de l’acétate de vitamine E et/ou des métaux lourds dans d’autres produits au cannabidiol, notamment les vape pen.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !