Pays-Bas : un militant pro-cannabis tente de se pendre au Parlement

Hans Kamperman

Pendant une prise de parole au Parlement néerlandais sur le crime organisé, Hans Kamperman, militant d’une réforme des lois sur le cannabis aux Pays-Bas, a tenté de mettre fin à ses jours en sautant d’une balustrade une corde au cou.

PUBLICITE

Selon les médias néerlandais, Kamperman a survécu à cette tentative de suicide grâce aux premiers secours prodigués par les membres du Parlement jusqu’à ce qu’une ambulance arrive. Hans Kamperman est sorti de l’hôpital depuis.

Kamperman campait depuis plus d’un mois devant le Parlement afin d’attirer l’attention sur la légalisation du cannabis. « Je n’arrêterai pas tant qu’il n’y aura pas eu de changement dans cette politique bizarre » avait-il déclaré.

Il avait annoncé son suicide dans un message sur Facebook.

« Pardonnez-moi de faire ça, je dois le faire pour attirer l’attention des politiques, je n’arrive pas à les atteindre avec mon seul message » commence sa lettre. « J’ai une solution durable pour la Terre et je suis ici depuis deux mois pour sensibiliser l’opinion sur les usagers de cannabis médical qui sont criminalisés par le gouvernement, mais ils n’écoutent pas ! Contre l’humanité, contre notre règle de droit, l’industrie du tabac cause 5 millions de morts par an en ajoutant des additifs carcinogènes acceptés par le Service de Protection des Plantes des Pays-Bas. Le Cannabis est criminalisé, bien qu’il puisse sauver la planète et s’avère être un médicament pour de nombreuses personnes. »

Hans Kamperman est un activiste connu aux Pays-Bas. En mai 2017, il avait été condamné à 80 heures de travaux d’intérêts généraux pour avoir fait pousser chez lui du cannabis à usage médical. Après avoir fait appel, la Cour l’avait condamné sans peine, avec inscription au casier judiciaire. C’est après cette sanction qu’il avait décidé de camper devant le Parlement du pays.

« Je resterai jusqu’à ce que le cannabis soit sorti de la loi sur l’opium [NdA : la loi qui régule les stupéfiants aux Pays-Bas], le chanvre peut sauver la planète » avait-il déclaré au De Gelderlander.

Malgré leurs coffeeshops, les Pays-Bas peinent à réformer leurs lois sur le cannabis. Les coffees peuvent distribuer légalement du cannabis, mais la culture de cannabis est illégale, et simplement tolérée en-dessous de 5 plantes.

Certaines villes ont désormais pris le sujet pour tenter de mettre en place des cultures légales et une distribution contrôlée de cannabis et mettre fin au backdoor system qui approvisionne les coffeeshops.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Australie : deux licences accordées à Leafcann
Australie : les démarches pour obtenir une licence vont être facilitées
Canopy Growth pris dans des turbulences
Canopy Growth pris dans des turbulences boursières
Nate Diaz allume un joint lors de sa séance d'entrainement
Nate Diaz allume un joint lors de sa séance d’entrainement
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis pourrait freiner le MRSA
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis
Canada : une étude s'intéresse aux méthodes de consommation du cannabis
Canada : l’augmentation de la consommation de cannabis ne concerne que les 65 ans et plus
Californie l'ouverture du premier Cannabis Café est prévue pour septembre 2019
Californie : le premier Cannabis Café ouvrira en septembre 2019

Laisser un commentaire