Les médecins allemands se réjouissent de la légalisation du cannabis médical

Médecins allemands et cannabis

A l’instar de la France, le cannabis est la drogue illégale la plus consommée en Allemagne. A partir de ce mois, son usage médical est plus largement autorisé. Ce qui rend heureux aussi bien les médecins que les patients.

PUBLICITE

Avant que le Parlement allemand ne légalise le cannabis médical, la seule façon pour les patients de se voir prescrire un traitement au cannabis était de postuler puis d’attendre une autorisation spéciale et individuelle, décernée au cas par cas, en particulier pour des personnes très malades.

Seules 1000 personnes environ avaient décroché le droit de se soigner. Certaines sont décédées avant d’avoir pu voir leur demande traitée. Et les malades devaient assumer les coûts de leur traitement.

Dorénavant, les médecins peuvent directement écrire une prescription aux patients, s’ils souffrent par exemple de douleur chronique ou d’un manque d’appétit dû à une maladie. L’assurance santé allemande couvre maintenant les traitements au cannabis.

Pour contrôler la distribution du cannabis médical, une Agence du cannabis a été créée, sous l’égide de l’Institut Fédéral des Médicaments et des Appareils Médicaux (BfArM).

Les médecins sont aujourd’hui en première ligne pour déterminer qui peut se voir prescrire du cannabis, même si une liste de maladies « officielles » a été dressée par l’Etat.

En 2016, l’Allemagne a importé 170kg de cannabis à des fins médicales, le double de l’année précédente. Le pays continuera à importer du cannabis néerlandais et canadien jusqu’à avoir une filière de production en place.

« Je prédis une certaine augmentation de cette thérapie, bien qu’il ne soit pas clair de déterminer jusque dans quelle mesure cela ira » dit Josef Mischo, un expert en addiction de l’Association médical allemande. « En tant que communauté médicale, nous nous félicitons du fait que les possibilités thérapeutiques aient été élargies. »

Et d’ajouter à propos de l’éventualité d’une légalisation du cannabis : « Pour un usage récréatif, nous ne pouvons pas dire aujourd’hui, selon les études réalisées, que le cannabis n’est pas sans risque. Si quelqu’un consomme du cannabis pendant longtemps en étant adolescent ou jeune adulte, il y a des effets négatifs. Mais il n’est pas clair si la légalisation amène plus de protection que lorsqu’il est illégal. »

Les associations cannabiques allemandes demandent, elles, plus d’informations sur la manière de décrocher des licences de production et de distribution, et notamment sur quelles variétés seront disponibles, quelles quantités devront être produites… Pour faire émerger une nouvelle puissance européenne du cannabis ?

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis médical

Articles liés

Derniers articles

Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Australie : deux licences accordées à Leafcann
Australie : les démarches pour obtenir une licence vont être facilitées
Canopy Growth pris dans des turbulences
Canopy Growth pris dans des turbulences boursières
Nate Diaz allume un joint lors de sa séance d'entrainement
Nate Diaz allume un joint lors de sa séance d’entrainement
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis pourrait freiner le MRSA
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis

Laisser un commentaire