Malaisie : peine de mort pour de l’huile de cannabis gratuite

Peine de mort en Malaisie pour du cannabis

La Malaisie ne fait pas vraiment partie des destinations touristiques potentielles si vous voulez découvrir les saveurs cannabiques locales. Mais même pour les locaux, la loi malaisienne est toujours très cruelle.

Le 30 août dernier, Muhammad Lukman Bin Mohamad, s’est vu condamner à mort pour avoir distribué gratuitement de l’huile de cannabis à des malades qui en avaient besoin. En 2015, les autorités avaient découvert chez lui 3 litres d’huile de cannabis et 279 grammes de cannabis. Après 3 ans d’attente, il a été reconnu coupable d’avoir enfreint le Dangerous Drugs Act of 1952, la loi malaisienne qui régule les substances dangereuses.

Elle stipule notamment que « Nul ne peut, en son nom propre ou au nom d’une autre personne [être impliqué dans le] trafic d’une drogue dangereuse. Toute personne […] coupable d’enfreindre cette loi doit être condamnée et punie de mort. »

Lukman et son avocat comptent faire appel de la décision. Son avocat avance notamment que les actes de son client ne représentent en rien du trafic de drogue. Il ne distribuait en effet pas de drogue récréative, mais des traitements à des patients qui n’y auraient pas eu accès autrement.

Par ailleurs, Lukman n’a fait aucun profit de ses activités. Il travaillait notamment avec la Malaysian Awareness Society, une association qui éduque le public au potentiel du cannabis médical, sujet dont s’empare d’ailleurs de plus en plus le corps médical mondial.

Le procureur a toutefois rappelé que la loi malaisienne n’autorisait en aucun cas l’usage médical du cannabis.

Articles liés

Derniers articles

eaze
Etats-Unis : Eaze va livrer des produits au CBD dans 41 Etats
livre blanc
Des associations françaises demandent l’abandon du projet d’amende forfaitaire
john talaat
Egypte: un député prépare un projet de loi pour décriminaliser l’usage de stupéfiants
Expogrow 2019
L’Expogrow 2019 se déroulera du 26 au 28 avril 2019
texas
Texas : soutien croissant pour la dépénalisation du cannabis
carine wolf
France : L’Ordre des Pharmaciens veut l’exclusivité de la distribution du cannabis médical
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire