Suivez-nous

Tendances

L’inspiration sans fin des narcotrafiquants pour faire passer de la beuh en douce

La weed est encore illégale dans la majeure partie du monde. Pour faire passer le cannabis en toute discrétion, les trafiquants doivent parfois se montrer (très) imaginatifs.

PUBLICITE

De la cannabuche pour l’hiver

Le 18 février 2017, Fox News annonce la saisie d’environ 45 kilos de weed en Arizona. La substance était planquée dans des bûches taillées spécialement pour y insérer les paquets. La drogue avait déja passé la frontière et c’est un chien renifleur qui a permis à la police d’attraper le convoi de drogues.

Les citrons

Le 9 février 2017, CNN rapporte qu’une cargaison d’environ 1,7 tonne de weed a été saisie à la frontière mexicaine. L’intégralité de l’herbe était dissimulés dans 34 000 faux citrons verts. Le véhicule a été arrêté à la frontière américaine entre le Texas et le Mexique. Le shérif qui a procédé à l’arrestation estime avoir saisi environ 800 000$ d’herbe appartenant au Cartel K-9.

PUBLICITE

Les carottes

En Janvier 2016, 1,16 tonnes de cannabis sont saisies au Texas. Certains paquets étaient composés de fausses carottes contenant de l’herbe. Dans les paquets contenant des vraies carottes, on trouvait également des emballages contenant du cannabis. Quoi de neuf docteur?

Les pastèques

Encore au Texas, 1,3 tonnes de cannabis sont saisies dans de fausses pastèques.

PUBLICITE

Noix de coco

En mai 2016, 999 noix de coco en plastique contenant près de 2000 paquets de beuh de 250 grammes sont saisies en provenance du Mexique. Ou ça? Au Texas

Et plus près chez nous ?

Pour exporter du cannabis, nos narcotrafiquants manquent légèrement d’inspiration. Pas le temps pour les faux fruits, ils préfèrent les incorporer directement dans de la marchandise réelle.

Le 8 mars 2017, 300 kg de shit sont saisis dans un convoi contenant 13 tonnes de pommes et d’orange. Selon le Parisien, les fruits ont été remis à la banque alimentaire .

Et pas plus tard que cette semaine, 1,3 tonne de résine s’était malheureusement retrouvée dans un camion qui transportait des laitues. Les douaniers français l’ont intercepté à la frontière espagnole. Et ont conduit le chauffeur routier dans leur panier à salade.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Tendances

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0