Expogrow 2016 : bilan

Bilan de l'Expogrow 2016

Ce week-end, nous étions à Expogrow, le salon espagnol du cannabis situé à 5 minutes de la frontière française, avec nos amis de Légalisation Douce. Bilan.

PUBLICITE

La cinquième édition d’Expogrow a consolidé la place de ce salon parmi les plus importants en Europe. Sa proximité avec la frontière française favorise le traitement ouvert d’un sujet qui n’existe pas de l’autre côté, à part pour Jacques qui fait pousser de la ouiiiiiiiiid, une nouvelle sorte de cannabis (désolé, on radote, mais ça va nous faire au moins la semaine).

Plus de 1200 professionnels visiteurs et 1000 exposants se sont retrouvés à Irun pendant 3 jours. Ce seront au total, d’après les premiers chiffres, 17 000 visiteurs qui auront parcouru les 4 halls d’exposition pendant ce week-end à la météo plus que moyenne. L’année dernière, 60% des visiteurs étaient Français.

Qu’est-ce qu’on y voit ?

On ne va pas tourner autour du pot, ce n’est pas notre genre, les professionnels qui se déplacent à Expogrow présentent leurs dernières innovations autour de la culture et la consommation de cannabis : engrais, substrats, LED horticoles (quasiment plus d’HPS dans les stands), rétenteurs d’eau, systèmes d’hydroponie, tentes, extracteurs,  trimmeurs, accessoires de consommation, systèmes d’extraction avec ou sans solvant…

On peut également y rencontrer des professionnels de la graine, des cultivateurs de chanvre qui produisent des cosmétiques à base de CBD, des marchands de systèmes aquaponiques, des confiseries goût cannabis…

Comparé à la Spannabis, Expogrow est pour l’instant encore à taille humaine. Les professionnels sont plus accessibles et disponibles pour montrer leurs produits et les expliquer. En majorité français, ou parlant français, le contact est aussi plus simple.

On tient donc à remercier Biosmoz, BioTabs, Canebounes, Canna, la banque de graines de cannabis Dinafem, Exotic Seeds, French Touch Seeds, Guano Diffusion, GreenHouse, Hempulse, Horticoled, Nicolas Trainerbees, Pax, Scorpion CBD, SensiSeeds, SmartPot (et tous ceux qu’on aurait oublié) pour leur accueil sur leur stand et les discussions que nous avons eues.

Il manque en revanche du monde dans les salles de conférence. Le Forum Social International du Cannabis avait invité de nombreux spécialistes mais peine à rassembler du public. Peut-être que le format de l’exposition ne se prête pas à ce genre d’interventions, mais il est dommage de voir aussi peu de monde à certaines heures de la journée.

Les associations comme Chanvre & Libertés étaient également planquées au fond de l’expo, entre le stand de secouristes (qui n’a pas eu beaucoup de travail, c’est pas le salon du vin) et l’activité « simulation de chute libre » sponsorisée par Advanced Nutrients. Pas évident pour elles de se faire voir et se faire entendre !

Ceci étant dit, c’est toujours un plaisir de voir que de nombreux Français travaillent dans un secteur qui est bien souvent leur passion avant d’être un métier. Big up à tous et rendez-vous l’année prochaine !

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Laisser un commentaire