Les couples fumeurs de cannabis ont une relation plus intime

couple fumeur

Les couples de fumeurs, quels que soit leurs antagonismes, possèdent au moins une cause commune : le cannabis. Calmant, excitant, euphorisant ou aphrodisiaque en fonction des personnes, la weed peut apparemment permettre d’éviter la rixe avant qu’elle n’ait lieu. Ou d’en discuter une fois terminée la tête plus légère.

Selon une enquête de l’institut de recherche en addiction de l’université de Buffalo réalisée sur 600 couples, les violences physiques et morales sont moins élevées quand le couple fume régulièrement de la weed.

Confiance, fidélité, complicité et durabilité du couple ressortent de cette enquête. Fidèle et calme, on est bien loin du smoker dégénéré, immoral et égoïste que font vivre les clichés. Selon les auteurs de cette étude, le résultat doit être pris avec des pincettes car il totalise des résultats moyens établis sur un an.  «  Nous ne rapportons pas que les couples de fumeurs ne se disputent jamais, seulement que la fréquence et la violence des agressions sont diminuées ».

Selon cette même étude, les relations sexuelle seraient également plus épanouies, plus abouties lorsque les deux protagonistes s’exercent à l’acte charnel sous l’empire du cannabis. Le THC affectant la même zone sensorielle cérébrale que le plaisir sexuel, l’orgasme serait ainsi plus facile à atteindre.

Selon les auteurs de cette investigation,  » les recherches suggèrent que l’usage de la marijuana à une fréquence d’une à deux fois par semaines dans un couple rend les protagonistes généralement plus calme que les autres couples. De plus nous ne mesurons pas les impacts du cannabis sur les autres aspects du couple avec les enfants notamment. » On peut également noter que le rapport s’inverse lorsque l’on parle de consommation d’alcool. L’étude démontre une hausse des violences physiques chez l’homme.

Des petits malins ont déjà sauté sur l’occasion et proposent du Sexxpot pour augmenter les sensations sexuelles ou faire démarrer « le Bumba Stick sur la rampe de lancement » si vous voyez ce qu’on veut dire 😉

Theo Caillart

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !