Cette start-up veut faire pousser du cannabis à bord de la Station Spatiale Internationale

Space Tango

Après l’outdoor et l’indoor, le spacedoor ? L’entreprise Space Tango, basée au Kentucky, croit aux trois et fait d’ores et entend faire pousser du chanvre industriel et des variétés de cannabis riches en CBD en microgravité à bord de la Station Spatiale Internationale. Les chercheurs espèrent que la faible gravitation révèle de nouvelles caractéristiques dans les plantes.

PUBLICITE

« Lorsque les plantes sont stressées, elles tirent partie d’un réservoir génétique pour produire des composés qui leur permettent de s’adapter et de survivre », a déclaré à Techcrunch le Dr Joe Chappell, membre de l’équipe scientifique de Space Tango spécialisée dans le développement et la conception de médicaments. « Comprendre comment les plantes réagissent dans un environnement où le stress de la gravité traditionnelle est éliminé peut fournir de nouvelles informations sur la manière dont les adaptations se produisent et sur la manière dont les chercheurs pourraient tirer parti de ces changements pour découvrir de nouvelles caractéristiques ou applications biomédicales.»

Space Tango a installé deux mini-laboratoires dans l’ISS et prévoit d’y envoyer des échantillons six fois par an pour des clients professionnels et universitaires.

Alors que l’exploration de la génétique du chanvre continue d’attirer de plus en plus l’attention des scientifiques, ce site de culture hors du commun pourrait offrir de nouvelles observations sur les multiples facettes du Cannabis.

« Chaque fois qu’un nouveau type de plate-forme physique a été exploité, par exemple l’électromagnétisme, il a entraîné la croissance exponentielle de nouvelles connaissances, d’avantages pour l’homme et la formation de capital », explique Kris Kimel, cofondateur et président de Space Tango. « En utilisant la microgravité, nous envisageons un avenir où nombre des prochaines percées dans les domaines de la santé, de la biologie végétale et de la technologie pourraient bien se produire sur la planète Terre. »

En attendant, les spationautes de l’ISS auront de quoi se détendre en auto-production !

 

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients
crampes menstruelles cannabis
Des Etats américains envisagent d’élargir l’accès au cannabis médical aux femmes souffrant de crampes menstruelles sévères
jean costentin
Les petits arrangements avec la vérité de Jean Costentin
dabbing granny
Dabbing granny : une grand mère qui tient mieux la weed que toi

Laisser un commentaire