Suivez-nous

Culture

Du cannabis a été utilisé pour des rites religieux sur un site biblique en Israël

Du cannabis utilisé en Israël pour des rites religieux

Des chercheurs qui étudiaient deux autels d’un ancien sanctuaire en Israël ont découvert que du cannabis était utilisé dans les rituels religieux sur le site. La découverte est la première preuve de la consommation de cannabis dans le Proche-Orient ancien, selon les auteurs d’une étude publiée la semaine dernière dans la revue archéologique Tel Aviv.

PUBLICITE

Les chercheurs ont étudié des résidus situés sur deux autels de calcaire découverts en 1963 à l’entrée du « Saint des Saints », un sanctuaire judaïte consacré à Yahvé, le nom hébreu de Dieu utilisé dans la Bible. Le site, qui a été construit en 750 avant notre ère et utilisé pendant seulement 35 ans, fait partie de Tel Arad, un monticule archéologique situé dans la vallée de Beersheba en Israël à l’ouest de la mer Morte.

Les sommets des deux autels contenaient des résidus que les archéologues au moment de la découverte ont attribué à l’utilisation rituelle d’encens, sans que l’analyse chimique des résidus effectuée il y a plus de 50 ans n’ait été concluante.

Des techniques plus modernes ont été récemment utilisées, notamment la chromatographie en phase liquide et la chromatographie en phase gazeuse, pour analyser à nouveau les résidus.

Le plus petit des deux autels contenait ainsi des résidus de cannabinoïdes :  THC, CBD et CBN.

PUBLICITE

Eran Arie, auteur principal de l’étude, a déclaré que la découverte de résidus de cannabis avait surpris les chercheurs.

« Nous savons que partout et de nombreuses cultures ont utilisé des matériaux et des ingrédients hallucinogènes pour entrer dans une sorte d’extase religieuse », a-t-il déclaré à CNN.

Les chercheurs pensent que la résine de cannabis a pu être mélangée à de la graisse puis enflammée pour obtenir une combustion lente qui produisait de la fumée propice à une inhalation de groupe. Arie pense que le cannabis a été brûlé pour son effet psychoactif plutôt que pour son arôme.

« Si vous ne vouliez vraiment que l’odeur ou le parfum du cannabis, vous auriez pu brûler de la sauge », a-t-il déclaré. « Ce n’est que lorsque vous brûlez du cannabis que les [ingrédients psychoactifs] sont libérés dans l’air. Ce n’est donc pas une question d’odeur comme avec l’encens; c’est une question d’extase et d’effets psychoactifs de la combustion du cannabis.  »

PUBLICITE

Les auteurs de l’étude ne savent pas comment le cannabis est arrivé à Tel Arad. Mais comme aucune graine de cannabis ou pollen n’a été trouvé sur les sites archéologiques du Proche-Orient ancien, ils théorisent qu’il a été importé dans la région sous forme de haschisch.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !