Suivez-nous

L’Allemagne lance une campagne de réduction des risques autour du cannabis

Publié

le

Campagne de prévention sur le cannabis en Allemagne

La semaine dernière, les membres du gouvernement allemand ont adopté le projet de loi qui permettra au pays de faire ses premiers pas vers une réforme du cannabis.

PUBLICITE

Le projet de loi, qui doit encore être approuvé par le Parlement, prévoit de retirer le cannabis de la loi sur les stupéfiants et de le réguler dans le cadre de la nouvelle loi sur le cannabis (CanG), mettant ainsi en œuvre la première phase de l’approche à deux piliers révisée de l’Allemagne en matière de légalisation de l’usage du cannabis par les adultes.

Le premier pilier de la loi sur le cannabis s’attachera à autoriser la culture privée et non commerciale pour un usage personnel adulte et par l’intermédiaire de Cannabis Social Clubs, des associations de culture de cannabis.

Il prévoit la légalisation de la culture privée de trois plantes au maximum, la possession de 25 grammes au maximum n’étant plus considérée comme une infraction pénale.

La consommation de cannabis restera interdite aux personnes de moins de 18 ans, avec des restrictions sur les quantités et les niveaux de THC pour les personnes âgées de 18 à 21 ans.

PUBLICITE

A lire : Projet de légalisation du cannabis en Allemagne : les points clés

Ce projet de loi vise à remédier à l’échec de la politique antidrogue du pays, en réduisant la criminalité liée à la drogue et en freinant la consommation, tout en garantissant la dépénalisation, attendue depuis longtemps, de ceux qui choisissent de consommer.

Le ministre fédéral de l’agriculture, Cem Özdemir, a commenté cette décision : “Aujourd’hui, cette coalition a franchi une étape importante vers une politique progressiste et réaliste en matière de drogues : la culture privée, la possession et la consommation de cannabis deviendront légales pour les adultes. La loi garantit la dépénalisation, attendue depuis longtemps, des nombreuses personnes qui ne consomment du cannabis que pour leur propre usage et, dans le même temps, renforce enfin la protection des mineurs. De cette manière, nous supprimons la base commerciale du dealer du coin de la rue et nous créons un accès sûr, contrôlé et légal au cannabis pour les adultes avec les clubs de cannabis.”

“Dans le même temps, nous donnerons la priorité à la prévention et à la protection de la santé afin d’éduquer nos jeunes en particulier sur les risques et les conséquences de la consommation de cannabis. Avec la loi, nous créons un équilibre entre la liberté individuelle et l’offre publique”.

PUBLICITE
Conférence de presse sur le cannabis

Le ministre de la Santé, le professeur Karl Lauterbach, et le ministre fédéral de l’Agriculture, Cem Özdemir, ont donné une conférence de presse mercredi. Photo : Phoenix/YouTube

“Légal, mais…”

La protection des enfants et des jeunes devrait être un élément central de la législation.

Avec la décision du gouvernement, le ministère fédéral de la santé a lancé sa première campagne de prévention pour éduquer les jeunes et les jeunes adultes sur les méfaits potentiels de la consommation de cannabis, en particulier sur le cerveau en développement.

La campagne, qui s’appuie sur le slogan “Légal, mais…”, sera diffusée sur les canaux numériques du ministère afin de mettre en évidence la “contradiction apparente” entre la légalisation et les risques associés à la consommation.

Les éléments mis à disposition sur le site web du ministère de la santé comprennent des phrases telles que : “Cannabis : Légal, mais… pas d’humeur à faire une crise de panique” ; “Cannabis : légal, mais… je préfère les brocolis” et “Cannabis : Légal, mais… dangereux”.

Le ministre de la santé, le professeur Karl Lauterbach, a déclaré : “La loi sur le cannabis marque un tournant dans ce qui a malheureusement été une politique ratée en matière de cannabis. L’objectif est de faire reculer le marché noir et la criminalité liée à la drogue, de freiner le commerce de substances frelatées ou toxiques et de réduire le nombre de consommateurs. La consommation reste interdite pour les jeunes et ne devrait être possible que dans une mesure limitée pour les jeunes adultes.”

“Cette restriction est nécessaire car le cannabis est particulièrement nocif pour le cerveau en pleine croissance. Afin d’éviter que les adolescents ne consomment malgré tout, nous entamons déjà une campagne d’information. Personne ne doit se méprendre sur la loi. La consommation de cannabis est légalisée. Il n’en reste pas moins dangereux”.

Une nouvelle ère pour le cannabis

La nouvelle a été accueillie par de nombreux acteurs de l’industrie européenne du cannabis comme un “pas en avant audacieux”, même si certains craignent que les restrictions imposées aux associations – comme le fait d’être limitées aux “zones industrielles” – soient “irréalisables”.

Niklas Kouparanis, PDG et cofondateur de l’entreprise allemande de cannabis Bloomwell Group, a réagi à la nouvelle : “Le conseil des ministres n’a pas réservé de grandes surprises, mais une chose est claire : la plus grande économie européenne, située au cœur de l’Union européenne, ouvre une nouvelle ère pour le cannabis. La législation présentée aujourd’hui marque un tournant dans la réglementation du cannabis au sein de l’UE et constitue un exemple positif de ce qui est possible pour le reste de l’Europe et du monde.”

Le projet de loi va maintenant être soumis au Parlement, où le gouvernement votera sur son adoption. Cependant, avec le gouvernement de coalition tripartite au pouvoir, M. Kouparanis a laissé entendre qu’il ne s’agissait que d’une simple formalité.

Il a ajouté : “Maintenant que nous avons vraiment lancé le mouvement, il ne reste plus au Bundestag qu’à adopter la loi. Avec le gouvernement de coalition tripartite du chancelier Olaf Scholz, l’adoption de la loi ne devrait être qu’une simple formalité, même si des débats houleux sont à prévoir dans les jours et les semaines à venir. Mais si les clubs de cannabis prévus par la loi ouvrent au début de l’année prochaine, ce sera le point de non-retour – les politiques de légalisation de l’usage adulte doivent se poursuivre”.

Sweet Seeds
Silent Seeds

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Si vous êtes au Royaume-Uni et avez besoin d’étonnantes Cali Weed Strain Seeds, Barney’s Farm a la meilleure sélection.


Achetez les meilleures graines de cannabis féminisées de Original Sensible Seeds, y compris leur variété phare Bruce Banner #3.


Découvrez les fleurs de CBD avec Le Chanvrier Français


Mon-Cbd-Francais.com est le grossiste CBD en ligne pour les professionnels. Bénéficiez de prix de gros, livraison (sous 24h), marques reconnues, des produits analysés et contrôlés.


Weecl est fournisseur H4CBD, avec une gamme étendue de cannabinoïdes mineurs dont le CBN en plus du CBD.


Deli Hemp Pro, grossiste CBD de qualité pour assurer le succès de votre magasin !


Retrouvez les meilleurs produits H4CBD sur le premier site spécialisé h4cbd-store.fr


Découvrez les bienfaits des huiles CBD de qualité supérieure sur Cannamed.fr


Découvrez les produits au CBD de Lord Of CBD : Fleurs, Huiles, H4CBD.


Trouvez votre bonheur avec du CBD pas cher sur CBD.fr. Qualité exceptionnelle, prix accessibles et promotions toute l’année


Découvrez la puissance extraordinaire du THCP et ses effets révolutionnaires sur THCP.FR le 1er site 100% dédié au THCP !


Silent Seeds propose les graines de cannabis féminisées de Dinafem, marque historique, banque de graines de cannabis depuis 2005.


Avec CBDOO, accédez à de nombreuses variétés CBD soigneusement sélectionnées à un prix juste.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à la newsletter de Newsweed !

1 newsletter par semaine, pas de pub !