Suivez-nous
Puffy

Les Sud-Coréens qui consomment du cannabis à l’étranger risquent des poursuites pénales, prévient le gouvernement

Publié

le

Cannabis en Corée du Sud

Prenant fermement position contre la consommation de cannabis, le gouvernement sud-coréen a lancé un avertissement sévère à ses citoyens voyageant ou résidant à l’étranger : fumer du cannabis, même dans les pays où il est légal, peut entraîner des poursuites pénales sévères à leur retour en Corée.

PUBLICITE

Cette directive s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large du ministère de la justice visant à faire respecter les lois nationales et à réduire la consommation de drogues illicites parmi les ressortissants coréens.

Conséquences juridiques de la consommation de cannabis à l’étranger

Lundi dernier, le ministère de la justice a souligné que fumer du cannabis est considéré comme une infraction grave par la loi coréenne. Les citoyens coréens qui consomment du cannabis à l’étranger, même dans les régions où il a été légalisé, risquent jusqu’à cinq ans de prison à leur retour en Corée du Sud.

Le ministère a précisé dans sa déclaration : “Il y a eu des cas où des citoyens coréens ont cru à tort qu’il était acceptable de fumer de la marijuana dans les pays où elle a été légalisée. Les citoyens coréens, cependant, pourraient être lourdement sanctionnés en vertu de nos lois nationales pour avoir consommé des drogues illicites dans ces pays après leur retour”.

Dans une démarche proactive, le ministère de la justice a annoncé son intention de lancer le mois prochain une campagne de sensibilisation aux risques juridiques liés à la consommation de cannabis. La campagne comprendra de nouvelles vidéos et des affiches largement diffusées pour promouvoir le message d’avertissement.

PUBLICITE

En Corée du Sud, le cannabis médical est légal dans des conditions très strictes, suite à l’approbation d’amendements à la loi sur le contrôle des stupéfiants en novembre 2018. Cette décision historique a fait de la Corée du Sud le premier pays d’Asie de l’Est à légaliser en partie l’usage du cannabis médical, bien que dans des circonstances très réglementées avec une liste très précise de pathologies. La prescription ne se fait que via de l’Epidiolex, du Marinol ou du Sativex après des procédures très complexes d’enregistrement au cas-par-cas via un organisme gouvernemental facilitant l’accès des patients aux médicaments rares.

Une province du sud du pays, Andong, a été désignée comme zone spéciale de réglementation du chanvre industriel en 2020. Dans cette région, le chanvre peut être cultivé pour en faire du tissu, à condition d’obtenir une licence.

Tendances mondiales en matière de légalisation du cannabis

La mise en garde du gouvernement sud-coréen intervient à un moment où un nombre croissant de pays et de territoires dans le monde légalisent ou dépénalisent l’usage récréatif du cannabis. Cette tendance mondiale pose des défis uniques à des pays comme la Corée du Sud, qui maintient des lois strictes en matière de drogues.

Récemment, l’Allemagne est devenue le troisième État membre de l’UE à légaliser le cannabis récréatif à usage personnel, après Malte et le Luxembourg. Les autorités allemandes ont mis en œuvre cette légalisation afin de saper le commerce criminel de cette drogue et de permettre aux forces de police de se concentrer sur des crimes violents plus graves.

PUBLICITE

En Thaïlande, premier pays asiatique à dépénaliser le cannabis en 2022, un mouvement se dessine aujourd’hui pour inverser cette politique. Ce changement est motivé par les préoccupations croissantes concernant l’usage abusif et la criminalité liée à la drogue, mais aussi possiblement les pressions des pays voisins.

L’état du droit concernant la consommation de drogues en Corée

La Corée du Sud applique des lois sur les drogues parmi les plus strictes au monde, avec une politique de tolérance zéro à l’égard de la possession, de la consommation et de la distribution de substances illicites.

La loi sur le contrôle des stupéfiants définit le cadre juridique régissant ces activités et prévoit des sanctions sévères en cas de violation. La loi classe les drogues en plusieurs catégories, dont les stupéfiants, les psychotropes et le cannabis, chacune étant assortie de réglementations et de sanctions spécifiques.

Les sanctions pour les délits liés à la drogue en Corée du Sud sont sévères et peuvent inclure de longues peines d’emprisonnement, de lourdes amendes et, dans certains cas, la peine de mort pour les délits les plus graves impliquant un trafic de drogue à grande échelle. La sévérité de la peine dépend de la nature et de l’ampleur de l’infraction :

  • Possession et usage: les personnes prises en flagrant délit de possession ou d’usage de drogues illicites sont passibles d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 ans, ainsi que d’amendes substantielles. Les récidivistes et les personnes impliquées dans la consommation de plusieurs substances peuvent se voir infliger des peines encore plus lourdes.
  • Fabrication et distribution: Les peines encourues pour la fabrication ou la distribution de drogues sont beaucoup plus sévères. Les personnes reconnues coupables peuvent être condamnées à un minimum de 5 ans de prison, voire à la prison à vie en cas d’opérations de grande envergure. Dans les cas de trafic international ou de grandes quantités de drogue, la peine de mort peut être prononcée.

Les services répressifs sud-coréens sont ainsi très proactifs dans la lutte contre les crimes liés à la drogue. Le pays a recours à des contrôles stricts aux frontières, à des inspections régulières et à des opérations secrètes pour identifier et appréhender les personnes impliquées dans le commerce de la drogue. Le système judiciaire joue également un rôle crucial, avec des unités spécialisées dans la poursuite des délits liés à la drogue.

NE MANQUEZ AUCUNE NEWS, ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE NEWSWEED !

1 newsletter par semaine,

tous les mercredis !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sweet Seeds
Silent Seeds

Visitez RQS Thaîlande avec nous !

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Si vous êtes au Royaume-Uni et avez besoin d’étonnantes Cali Weed Strain Seeds, Barney’s Farm a la meilleure sélection.


Achetez les meilleures graines de cannabis féminisées de Original Sensible Seeds, y compris leur variété phare Bruce Banner #3.


Découvrez les fleurs de CBD avec Le Chanvrier Français


Mon-Cbd-Francais.com est le grossiste CBD en ligne pour les professionnels. Bénéficiez de prix de gros, livraison (sous 24h), marques reconnues, des produits analysés et contrôlés.


Weecl est fournisseur, avec une gamme étendue de cannabinoïdes mineurs dont le CBN en plus du CBD.


Deli Hemp Pro, grossiste CBD de qualité pour assurer le succès de votre magasin !


Découvrez les bienfaits des huiles CBD de qualité supérieure sur Cannamed.fr


Découvrez les produits au CBD de Lord Of CBD : Fleurs, Huiles…


Trouvez votre bonheur avec du CBD pas cher sur CBD.fr. Qualité exceptionnelle, prix accessibles et promotions toute l’année


Silent Seeds propose les graines de cannabis féminisées de Dinafem, marque historique, banque de graines de cannabis depuis 2005.


Avec CBDOO, accédez à de nombreuses variétés CBD soigneusement sélectionnées à un prix juste.

Trending