Pologne : un candidat à la mairie de Cracovie veut décriminaliser le cannabis

konrad berkowicz

Dimanche dernier a eu lieu le premier tour des élections municipales en Pologne. A Cracovie, la deuxième plus grande ville du pays, un des candidats sélectionnés, le jeune Konrad Berkowicz qui représente le parti d’extrême droite Liberté, propose de dépénaliser la possession de petites quantités de cannabis. Cette mesure ne s’appliquerait que dans la commune qui espère obtenir l’autonomie sur la question comme elle l’a récemment fait sur la vente d’alcool.

PUBLICITE

C’est en s’inspirant de cette mesure qui interdit la vente d’alcool après une certaine heure et qui entre en vigueur le 1er janvier 2019 que le candidat propose la dépénalisation sur son Facebook:

« Récemment, la ville de Cracovie a réussi à obtenir l’autonomie de la municipalité en matière d’interdiction ou de non-vente d’alcool. Nous souhaitons obtenir une autonomie similaire pour cesser de punir les résidents de Cracovie pour la possession de petites quantités de cannabis. L’alcool et la marijuana peuvent créer une dépendance. Cependant, boire une bière n’est pas une raison suffisante pour condamner quelqu’un à de la prison. De même, il n’y a aucune raison de punir de prison quelqu’un qui fume un joint. La consommation occasionnelle de cannabis est devenue courante parmi la génération des moins de 30 ans. Les traiter comme des criminels, comme le fait la loi, est imprudent et nuisible. Nous voulons prendre exemple sur les États-Unis pour permettre de nouvelles solutions en la matière dans notre pays. Il s’avère qu’il n’est pas juste et efficace d’emprisonner les gens qui consomment du cannabis et que d’autres méthodes de lutte contre la toxicomanie sont beaucoup plus efficaces »

La Pologne a légalisé le cannabis médical en juillet dernier. Cependant, ses lois restent assez dures quant à l’usage adulte du cannabis. Bien que la consommation de drogues ne soit pas considérée comme une infraction, la possession est passible de peines d’emprisonnement allant de un à dix ans en fonction de la quantité. Par ailleurs, aucune distinction n’est faite dans la loi entre le cannabis et les autres drogues même si, dans les faits, il peut exister une certaine tolérance envers les consommateurs de cannabis.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients
crampes menstruelles cannabis
Des Etats américains envisagent d’élargir l’accès au cannabis médical aux femmes souffrant de crampes menstruelles sévères
jean costentin
Les petits arrangements avec la vérité de Jean Costentin
dabbing granny
Dabbing granny : une grand mère qui tient mieux la weed que toi

Laisser un commentaire