La NFL va étudier l’utilisation du cannabis pour traiter la douleur chez ses joueurs

NFL et cannabis

Le sujet est sur la table depuis un certain temps en NFL. Sport violent, le football américain utilise massivement les anti-douleurs, le plus souvent à base d’opiacés, pour traiter la douleur. Entre les problèmes d’accoutumance voire d’addiction des joueurs, et la pénalisation de ceux qui osent utiliser du cannabis en lieu et place des opiacés, la NFL n’a jusqu’ici jamais penché en faveur d’une réforme de ses règles.

De nombreux joueurs se sont positionnés sur le sujet, pas seulement en football américain mais aussi en basket, et demandé une évolution de la législation. Le casse-tête est encore plus grand depuis que certains Etats américains acceptent l’utilisation médicale de cannabis, alors que les différentes ligues sportives ne le permettent pas.

Selon le WaPo, la NFL a joint les représentants de l’Association des Joueurs de NFL (NFLPA) pour demander de collaborer sur des recherches sur le cannabis et la gestion de la douleur. La NFLPA travaille déjà de son côté sur sa propre étude indépendante sur le cannabis médical comme substitut aux anti-douleurs à base d’opiacés, avec comme finalité d’assouplir les restrictions sur l’usage de cannabis par les joueurs de NFL.

Un changement des règles sur le cannabis pourrait se faire d’ici 2020, date à laquelle l’accord actuel entre la NFL et la NFLPA expirera. Les joueurs sont actuellement testés régulièrement et s’exposent à des sanctions financières et administratives en cas de tests positifs. Le taux limite de THC dans le sang ou l’urine était passé en 2014 de 15ng/mL à 35ng/mL. En comparaison, un test de cannabis au volant en France est positif à 1ng/mL.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire