6 mythes sur le cannabis démystifiés par un expert en addiction

Mythes sur le cannabis

La marche vers la légalisation du cannabis aux Etats-Unis continue, tout comme les questions sur ses effets sur la santé des fumeurs. Kevin Hill, expert en addiction au McLean Hospital de la Harvard Medical School, et auteur de Marijuana : the Unbiased Truth about the World’s Most Popular Weed (Marijuana : la vérité impartiale sur l’herbe la plus populaire), s’est récemment soumis à l’épreuve du AMA, un thread de Reddit où des personnalités répondent aux questions des utilisateurs. Voici les passages les plus intéressants de la discussion.

PUBLICITE

Quelles utilisations de la marijuana sont soutenues par des preuves ?

Les deux cannabinoïdes disponibles à la vente sont approuvés par la FDA (l’autorité de régulation de l’agro-alimentaire américaine) pour soulager les nausées et stimuler l’appétit. Au-delà de ça, il y a des preuves solides montrant la possibilité de consommer du cannabis ou des cannabinoïdes pour soulager les douleurs chroniques, les douleurs neuropathiques (généralement rebelles aux antalgiques classiques), la paralysie spasmodique et la sclérose en plaques.

Quels sont les inconvénients du cannabis ? Combien de personnes deviennent accros ?

La plupart des gens consommant du cannabis ne deviennent pas accros. Les données disponibles montrent que 9% des adultes et 17% des jeunes en consommant deviennent accros.

Comment diagnostiquer l’addiction au cannabis ? Quels sont les risques d’arrêter ?

Généralement, il y a des problèmes au travail, à l’école ou relationnels. Pour un membre de la famille, un enseignant, un entraîneur, vous êtes sensés savoir ce qui est normal pour une personne et être capable de dire si les choses ne sont plus comme d’habitude. Ont-ils arrêtés de faire des choses habituelles ? Leur humeur est-elle différente ? Ce genre de choses.

La surconsommation de cannabis peut affecter le cerveau comme toutes les substances addictives en relâchant des substances chimiques, comme la dopamine, dans le cerveau. La libération de ces substances est très agréable, ce qui rend les gens plus à même d’en consommer de nouveau. L’addiction au cannabis est psychologique et physique. Les personnes qui aiment vraiment consommer du cannabis peuvent le faire au détriment d’autres choses plus importantes dans leur vie. Cela peut aussi servir de moyen de relâcher la pression face au stress de la vie quotidienne.

Le cannabis peut également engendrer une dépendance physique, en particulier si vous en consommez tous les jours, plusieurs fois par jour. Les symptômes de l’arrêt du cannabis (anxiété, irritabilité, difficulté à dormir) rendent plus probables la reprise de la consommation. Chose importante, ces symptômes ne mettent pas la vie en danger. L’arrêt de l’alcool par exemple peut causer des crises fatales.

Alors que le cannabis augmente la possibilité d’infections respiratoires comme les bronchites, il n’y a pas d’études le reliant à des cancers. Le cannabis, au global, est moins dangereux que l’alcool, qui est certainement mois dangereux lui-même que les opiacés. Ce qui ne veut pas dire que le cannabis n’est pas potentiellement dangereux.

Est-ce qu’inhaler du cannabis et ingérer du cannabis exposent à des risques différents ?

Les risques sont surtout associés à ce qu’il y a dans la marijuana, pas la forme dont c’est consommé. Les risques associés à la « space food » sont plus dus au fait que les effets mettent longtemps à venir, donc les gens prennent des plus hautes doses pour ressentir les effets plus rapidement.

La marijuana devient-elle de plus en plus puissante ?

La puissance du cannabis a augmenté de manière spectaculaire. Le taux moyen de THC dans les années 60 était de 3 à 4%. Les dernières données publiées l’estiment aujourd’hui à 13%.

Quel est le mythe le plus dangereux sur le cannabis ?

Le mythe le plus dangereux est : « le cannabis est inoffensif ». Le cannabis n’est pas inoffensif. Il n’est pas aussi dangereux que les opiacés, par exemple, mais il peut toujours être dangereux.

La plupart des chercheurs sont d’accord pour dire qu’une consommation précoce et régulière de cannabis (les personnes en-dessous de 25 ans dont le cerveau est encore en développement) est une mauvaise idée. Les principaux effets négatifs à long-terme incluent des difficultés cognitives, une aggravation de l’anxiété, une aggravation de la dépression et l’augmentation de la probabilité d’exprimer un trouble psychotique (mais pas d’en causer un).

Via http://qz.com/528539/the-biggest-myths-about-marijuana-debunked-by-an-addiction-expert/

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

légalisation cannabis france
Le gouvernement français s’empresse de dire non à la légalisation du cannabis
MCBTour Medical Cannabis Bike Tour
Le Cannabis Medical Bike Tour se tiendra en France en 2020 !
chambre des représentants cannabis vote
Etats-Unis : la Chambre des Représentants vote une loi qui protège les Etats où le cannabis est légal du gouvernement fédéral
foie cbd toxicité
Etude : à forte dose, le CBD pourrait être toxique pour le foie
cannabis light suisse
Record de consommation du cannabis light en Suisse
francois michel lambert cannabis
Des députés français déposent une proposition de légalisation du cannabis récréatif

Laisser un commentaire