Etude : Le CBD contre l’addiction à la méthamphétamine

CBD et addiction à la méthamphétamine

Une étude récente publiée en septembre dans la rue Journal of Psychopharmacology révèle que le CBD pourrait « réduire la motivation à trouver et consommer de la méthamphétamine », suggérant que le cannabidiol, un des composés non-psychotropes du cannabis, pourrait être une forme de traitement efficace dans le décrochage de la meth.

L’étude rappelle que « la méthamphétamine est un stimulant provoquant une dépendance qui peut avoir de nombreux effets physiques, psychologiques et psychosociaux défavorables. Les preuves préliminaires montrent que le cannabidiol, un constituant non intoxicant de la plante de cannabis, pourrait être efficace dans le traitement de la dépendance aux opioïdes et à la nicotine. Cependant, aucune étude n’a encore examiné si le traitement au cannabidiol pourrait avoir un impact sur la dépendance à la méthamphétamine.  »

L’étude à donc cherché à savoir si l’administration de CBD réduisait l’envie de s’auto-administrer de la méthamphétamine et conduire à une forme d’abstinence.

Pour ce faire, les chercheurs ont appris à 32 souris à s’administrer de la meth via un levier. Elles ont ensuite été soumis à un programme de renforcement du ratio progressif pour étudier les effets du cannabidiol à différentes doses et son incidence sur leur motivation à consommer de la méthamphétamine.

« Le cannabidiol (80 mg / kg, mais pas 40 mg / kg, ni 20 mg / kg) a réduit la motivation à s’auto-administrer de la méthamphétamine et atténué la rechute » à l’arrêt de la meth, indique l’étude.

Les chercheurs disent que c’est la première fois que le CBD montre sa capacité à « réduire la motivation à chercher et à consommer de la méthamphétamine et suggère que le cannabidiol pourrait valoir la peine d’être testé comme nouvelle pharmacothérapie contre la dépendance à la méthamphétamine ».

Plusieurs autres études se sont confrontés à l’usage de CBD comme voie de sortie de l’addiction, que ce soit à la cigarette ou à l’alcool. Une étude de 2013 a notamment montré que le CBD en application transdermale réduisait la neuro-dégénérescence induite par la consommation d’alcool chez l’animal.

Catégories liées : CBD

Articles liés

Derniers articles

new york
L’État de New York légalisera (très probablement) le cannabis récréatif en 2019
substances psychoactives
Etude : l’alcool est 114 fois plus dangereux que le cannabis pour la société
cannabis uruguay
L’Uruguay va autoriser jusqu’à cinq nouveaux producteurs de cannabis début 2019
signature trump
Il ne manque plus que la signature de Trump pour que le chanvre soit légal partout aux États-Unis
gélules cannabis médical
Le comité de l’ANSM tranche en faveur du cannabis médical
thailande
Thaïlande : le cannabis médical en bonne voie mais craint les entreprises étrangères
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire