Suivez-nous

Actualités

Un Joint géant dans les rues de Philadelphie

Joint géant

Des activistes pro-cannabis ont défilé dans les rues de Philadelphie avec un joint géant de 15 mètres pour demander la légalisation fédérale du cannabis.

PUBLICITE

La convention démocrate a commencé lundi à Philadelphie. Alors que les politiques font le show et annoncent leur soutien à Hillary Clinton, un défilé pas comme les autres se tient à l’extérieur. Des militants pro-légalisation ont investi les rues de Philadelphie et ont organisé une marche de 5 kilomètres partant du palais de Justice jusqu’au congrès démocrate.

Histoire de marquer les esprits, les activistes ont gonflé un ballon joint géant de 15 mètres de long. On peut y lire : « Berné par les démocrates » (un jeu de mot avec Bernie Sanders), et sur l’autre face: « Hillary, réglemente le cannabis maintenant ! ».  En effet la légalisation du cannabis au niveau fédéral ne semble pas au programme de la candidate démocrate, alors qu’elle l’était dans celui de Bernie Sanders qui a dû se rallier à la candidate faute de soutiens. Ces manifestants avaient déjà sorti le méga joint à l’occasion d’un sitting devant la Maison Blanche en avril dernier pour le 4/20. Une manifestante déclare à CBS :« C’est une plante, vous n’êtes pas obligé de la consommer mais tout le monde devrait pouvoir y accéder ».

https://twitter.com/Breaking911/status/757632874304634881

Ces manifestants demandent au parti démocrate de tenir ses engagements car Hillary Clinton reste muette sur le sujet. Si Bernie Sanders était clairement en faveur d’une légalisation fédérale du cannabis, les Démocrates moins radicaux s’y refusent et bottent en touche : « Nous pensons que les Etats sont des laboratoires de démocratie sur le cannabis. Si des Etats souhaitent décriminaliser, ils le peuvent». Cependant, le parti a pris position pour une reclassification du cannabis. Il souhaite abaisser la note de dangerosité du cannabis au moins dans l’annexe 2, ce qui permettrait davantage de recherches scientifiques sur le cannabis et un accès facilité pour les malades.

PUBLICITE

Bernie Sanders invite ses supporters smokers à voter pour Hillary Clinton. Il assure qu’il poussera à la reforme une fois son ex-rivale investie. « Nous avons besoin d’une Chambre démocrate et d’un Sénat démocrate pour travailler sur le cannabis ». Attention tout de même aux pertes de voix face à Donald Trump. Le Candidat républicain se déclare pour la légalisation du cannabis médicinal au niveau fédéral, après avoir changé plusieurs fois d’avis sur le sujet.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Actualités

Etats-Unis : 3 millions de dollars de subventions pour étudier les cannabinoïdes comme alternative aux opioïdes

Cannabis en remplacement des cannabinoïdes

Le gouvernement fédéral américain a octroyé 3 millions de dollars de subventions pour la recherche sur les avantages thérapeutiques des cannabinoïdes, autres que le THC, comme solution de remplacement aux opioïdes délivrés sur ordonnance et ayant entraîné une grave crise aux Etats-Unis.

PUBLICITE

Dans un avis publié le 18 septembre 2019, le National Institutes of Health (NIH) a expliqué pourquoi ces études étaient nécessaires et énuméré les bénéficiaires de subventions et les sujets sur lesquels ils étudieront. Les recherches incluent des tests sur l’utilisation du cannabidiol (CBD) pour le traitement de la douleur liée à l’arthrite, qui seront dirigées par la faculté de médecine de l’Université de New York.

«Le traitement de la douleur chronique repose largement sur les opioïdes, malgré leur potentiel de dépendance et de surdose et le fait qu’ils ne fonctionnent souvent pas bien s’ils sont utilisés à long terme», explique Helene Langevin, directrice du Centre National de santé complémentaire et intégrative (NCCIH). « Il existe un besoin urgent d’options plus efficaces et plus sûres ».

Au total, neuf subventions ont été octroyées. Le NIH a déclaré que ces fonds aideraient à identifier d’autres options de traitement de la douleur et fourniraient des informations sur l’impact de la consommation de composés du cannabis tels que le CBD et d’autres cannabinoïdes moins connus, ainsi que des terpènes trouvés dans la plante.

« La plante de cannabis contient plus de 110 cannabinoïdes et 120 terpènes, mais le seul composé étudié de manière approfondie est le THC », indique le communiqué de presse.

PUBLICITE

Bien que le THC soit connu pour traiter certaines formes de douleur, le NIH craint que ses effets intoxicants ne limitent son applicabilité médicale.

« Le THC peut aider à soulager la douleur, mais sa valeur en tant qu’analgésique est limité par ses effets psychoactifs et son potentiel d’abus », a déclaré David Shurtleff, directeur adjoint du NCCIH. « Ces nouveaux projets examineront des substances du cannabis qui ne présentent pas les inconvénients du THC, en examinant leur activité biologique de base et leurs mécanismes d’action potentiels en tant qu’analgésiques. »

Les agences de santé fédérales ne sont pas les seules institutions intéressées à en apprendre davantage sur les composés du cannabis autres que le THC. Le 18 septembre 2019, un comité sénatorial a publié un rapport de dépenses dans lequel il était recommandé de mener des recherches sur le CBD et le cannabigérol (CBG) tout en critiquant le système fédéral de classification des drogues qui empêche actuellement de telles recherches.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0