Suivez-nous

Etudes sur le cannabis

Étude : le THC affecte davantage les adolescentes que les adolescents

Adolescentes et cannabis

Le THC, le principal composé psychoactif du cannabis, affecte les femmes différemment des hommes, selon une nouvelle étude.

PUBLICITE

L’étude, réalisée par le Weill Cornell Medical College sur des souris adolescentes, révèle qu’en raison d’une variation commune du génome humain, les adolescentes sont de plus en plus sensibles au cannabis.

« Notre étude montre qu’une variante du gène FAAH, qui se trouve dans environ un tiers des personnes, augmente la vulnérabilité au THC chez les femmes et a un impact à grande échelle sur les régions du cerveau et les voies responsables du traitement de la récompense. Nos résultats suggèrent que la génétique peut être un facteur contribuant à une susceptibilité accrue à la dépendance au cannabis dans certaines populations », a déclaré la Dre Caitlin Burgdorf, récemment diplômée du doctorat de la Weill Cornell Graduate School of Medical Sciences et auteur principal de l’étude intitulée « La variation génétique des endocannabinoïdes accroît la vulnérabilité à la récompense du THC chez les adolescentes ».

Le système endocannabinoïde régule l’activité des cannabinoïdes sur le corps, et gère l’équilibre de nombreuses fonctions vitales. Si le système endocannabinoïde est sensible aux effets du cannabis, c’est qu’il est à l’origine dimensionné pour accueillir des cannabinoïdes naturels produits par le corps humain.

L’acide gras amide hydrolase (FAAH) régule ainsi l’effet des cannabinoïdes naturels tels que l’anandamide. L’étude a révélé que chez les souris femelles adolescentes, en raison d’une variation génétique, la FAAH se dégrade plus facilement, ce qui augmente les niveaux d’anandamide dans le cerveau. Les souris préfèrent alors un environnement avec du THC à un environnement neutre. L’étude révèle aussi que les femmes, en général, sont plus sensibles aux effets du cannabis, ce qui peut entraîner une dépendance.

PUBLICITE

Selon les chercheurs, les variations génétiques entraînent également une augmentation des connexions entre les zones de traitement des récompenses du cerveau.

« Nous nous rapprochons d’un peu plus de la compréhension exacte de la façon dont les facteurs neurodéveloppementaux et génétiques jouent des rôles interdépendants pour augmenter la sensibilité à la dépendance au cannabis », a déclaré le Dr Francis Lee, président du département de psychiatrie de Weill Cornell Medicine.

Les auteurs ont également déclaré que des recherches supplémentaires pourraient révéler les facteurs génétiques responsables de la dépendance au cannabis.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !