Suivez-nous
Seedsman

Etude : le cannabis peut aider les personnes souffrant de douleurs pelviennes chroniques

Publié

le

Douleurs pelviennes et cannabis

Une étude intitulée « Utilisation du cannabis pour l’autogestion de la douleur pelvienne chronique » publiée le mois dernier dans le Journal of Women’s Health, a révélé que 23% des patients qui ont participé à la recherche ont déclaré utiliser du cannabis pour apaiser leurs symptômes.

PUBLICITE

« La majorité consommait [du cannabis] au moins une fois par semaine… La plupart des utilisateurs… ont signalé une amélioration des symptômes, notamment la douleur, les crampes, les spasmes musculaires, l’anxiété, la dépression, les troubles du sommeil, la libido et l’irritabilité », ont écrit les auteurs de l’étude.

Les chercheurs ont déclaré que près d’un quart des patients participants « déclarent consommer régulièrement du cannabis en complément de leur traitement prescrit » et que, malgré la plupart des effets secondaires signalés, la plupart ont également déclaré que le cannabis améliorait leurs symptômes.

« À notre connaissance, il s’agit de la première étude aux États-Unis, qui a évalué la prévalence de la consommation de cannabis chez les femmes atteintes de douleurs chroniques pelviennes. Nos résultats montrent qu’un pourcentage cliniquement significatif de femmes consomment du cannabis en plus ou en tant qu’alternative à la thérapie traditionnelle pour la douleur chronique », ont écrit les auteurs.

« Les consommatrices ont indiqué que le cannabis améliorait les symptômes liés aux douleurs pelviennes chroniques, diminuait le recours à un médecin et aidait à réduire la consommation de médicaments opioïdes. Nos résultats fournissent des preuves supplémentaires importantes, et nous espérons ouvrir la voie à l’acceptation et à la prise en compte du cannabis en tant qu’option thérapeutique pour les patients souffrant de douleur incapacitante afin d’améliorer leur qualité de vie. »

PUBLICITE

Douleur pelvienne, cannabis et opiacés

Cette étude n’est pas la première à montrer que les patients qui consomment du cannabis pour traiter certaines affections finissent par réduire leur consommation d’opioïdes. Différentes études ont révélé que l’administration de cannabis médical entraînait une réduction de la prescription d’opiacés, des visites aux urgences et des admissions à l’hôpital pour douleur chronique non cancéreuse par rapport aux personnes sans consommation de cannabis médical.

Une autre étude publiée au printemps révélait que « des preuves économiques comportementales selon lesquelles l’accès au cannabis peut réduire légèrement la demande d’opioïdes chez les personnes qui souffrent ».

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !