Suivez-nous

Étude : Consommer du cannabis en le fumant fait vieillir plus vite

Publié

le

Des chercheurs américains ont trouvé un lien entre la consommation de cannabis fumé et un avancement rapide de l’âge épigénétique. Leur étude, publiée dans Drug and Alcohol Dependence, montre que fumer du cannabis (dans des joints, des blunts…) entraîne une « accélération » de l’âge qu’a le corps humain. Cet âge épigénétique peut être différent de l’âge réel.

PUBLICITE

Leur étude souligne néanmoins un point important : ce n’est pas le cannabis en lui-même qui fait vieillir, mais plutôt le fait de le fumer. En effet, ils ont observé chez les fumeurs de cannabis observés une altération du gêne AHRR. Celui-ci est également perturbé par la cigarette et la pollution de l’air. De quoi mettre en cause la voie fumée.

« Des preuves suggèrent que ce vieillissement pourrait être dû à l’inhalation d’hydrocarbone parmi les fumeurs de cannabis. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre ce lien », conclut l’étude menée par Joseph P. Allen.

Mieux vaut préférer le cannabis par ingestion ou vaporisation

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont suivi 154 Américains pendant 17 ans, de leur 13ème à 30ème année. Pendant tout ce temps, ils ont rempli annuellement un formulaire précisant leur consommation de cannabis. Ensuite, le jour de leur 30 ans, ils ont fourni deux prises de sang aux scientifiques. Elles ont été examinées pour déterminer leur âge épigénétique.

Ce sont donc ceux qui consomment le plus de cannabis qui avait « l’âge du corps » le plus avancé. Les effets étaient même encore plus forts quand la consommation de la plante était la plus récente.

PUBLICITE

Cette étude vient donc souligner une connaissance que l’on avait déjà : la consommation de cannabis par voie fumée est mauvaise. Et même si le cannabis n’est pas un grand atout pour la santé, mieux vaut abandonner le joint pour limiter les risques. Pour cela, privilégier d’autres modes de consommation comme la vaporisation, ou bien l’ingestion dans des recettes sucrées ou salées.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !