Suivez-nous

Psilocybine

Des chercheurs produisent de la psilocybine à partir de la bactérie E. coli

Psilocybine à partir d'E. Coli

Des chercheurs de l’Université de Miami à Oxford, dans l’Ohio, ont trouvé un moyen de produire en masse de la psilocybine à l’aide de bactéries.

PUBLICITE

Après avoir isolé la séquence ADN à l’origine de la production de psilocybine dans des champignons, l’équipe de chercheurs a procédé à un simple copier / coller en épissant l’ADN du champignon dans le génome de la bactérie E. coli. E. coli a ensuite « suivi les instructions » de l’ADN pour produire de la psilocybine.

Produire de la psilocybine en masse

Une fois que nous avons transféré l’ADN, nous avons vu apparaître un petit pic dans nos données», a déclaré Alexandra Adams, jeune étudiante en génie chimique et auteure principale de l’étude. « Nous savions que nous avions fait quelque chose d’énorme. »

En insérant dans la bactérie E. coli les capacités de production de psilocybine, les chercheurs ont fait le saut entre deux domaines de la vie complètement distincts. Ils pourraient également avoir mis au point une méthode de production de psilocybine qui surmonte les limite naturelles de la culture des champignons, qui prend du temps et de l’espace, et les coûts élevés des méthodes de production des molécules de synthèse.

Manipuler génétiquement E. coli pour fabriquer de la psilocybine ne représentait toutefois qu’une partie du travail. L’autre moitié était de produire beaucoup de psilocybine.Plusieurs mois d’expérimentation ont été nécessaires pour arriver aujourd’hui à 1,16g de psilocybine par litre.

PUBLICITE

«Au cours de cette étude, nous avons amélioré la production, qui est passée de quelques milligrammes par litre à plus d’un gramme par litre, soit une augmentation de près de 500 fois», a expliqué Andrew Jones, professeur assistant qui a encadré la recherche.

Vers des traitements à base de psilocybine

Les composés psychédéliques des champignons, plantes et autres cactus (DMT, psilocybine ou mescaline) sont de plus en plus étudiés pour leurs vertus médicales : traitement de l’addiction, de la dépression, des troubles de stress post-traumatique… Des études récentes ont montré comment des doses thérapeutiques de substances psychédéliques peuvent guérir et régénérer les tissus cérébraux et aider à traiter les maladies mentales. D’autres études montrent comment les psychédéliques peuvent aider les personnes sevrées à se débarrasser de drogues entraînant une forte dépendance.

Les chercheurs s’intéressent également à la manière dont les expériences psychédéliques développent la conscience et améliorent la santé mentale. L’utilisation des psychédéliques remonte à des temps immémoriaux et ont été au cœur des pratiques spirituelles et de guérison de nombreuses cultures. Maintenant que les professionnels de santé commencent à prendre au sérieux les psychédéliques, les scientifiques commencent à étudier leur vaste potentiel en matière de santé et de bien-être.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0global