Suivez-nous

Le cannabinol protègerait contre les maladies neurodégénératives

Publié

le

Cannabinol et Alzheimer

Le cannabinol (CBN), le résultat de la dégradation du THC, pourrait contribuer à la prévention et au traitement des maladies neurodégénératives liées à l’âge, comme la maladie d’Alzheimer.

PUBLICITE

Une équipe de chercheurs du Salk Institute a découvert que le cannabinol protège les cellules nerveuses des dommages oxydatifs, un facteur important de la mort cellulaire.

Pamela Maher, auteur principal de la recherche, professeur-chercheur et directrice du laboratoire de neurobiologie cellulaire de Salk, a déclaré : « Nous avons découvert que le cannabinol peut être utilisé dans le traitement des maladies neurodégénératives : le cannabinol protège les neurones du stress oxydatif et de la mort cellulaire, deux des principaux facteurs contribuant à la maladie d’Alzheimer. Cette découverte pourrait un jour conduire au développement de nouvelles thérapies pour traiter cette maladie et d’autres troubles neurodégénératifs, comme la maladie de Parkinson. »

Qu’est-ce que le cannabinol ?

Le cannabinol est dérivé de la plante de Cannabis, et bien qu’il soit moléculairement similaire au THC, il ne partage pas les mêmes propriétés psychoactives. Des recherches antérieures menées par l’équipe de Maher ont identifié que le cannabinol avait des qualités neuroprotectrices. Cette nouvelle recherche met en lumière le mécanisme du cannabinol qui protège les cellules du cerveau contre les dommages et la mort.

Découverte des propriétés neuroprotectrices

L’équipe a étudié le processus d’oxytose – également connu sous le nom de ferroptose – qui se produirait dans un cerveau vieillissant et pourrait être à l’origine de la maladie d’Alzheimer. L’oxytose peut être déclenchée par la perte progressive de l’antioxydant glutathion, ce qui entraîne des dommages aux cellules neuronales et leur mort par oxydation des lipides. Les chercheurs ont administré du cannabinol aux cellules nerveuses de leur étude et ont ensuite introduit un agent pour stimuler les dommages oxydatifs.

PUBLICITE

Les résultats ont démontré que le CBN agit en protégeant les mitochondries qui alimentent les cellules à l’intérieur des neurones ; l’oxydation fait que les mitochondries se recroquevillent comme des beignets dans les cellules endommagées, un changement que l’on observe dans les cellules vieillissantes des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Le traitement au CBN a empêché les mitochondries de subir ce phénomène et leur a permis de continuer à fonctionner correctement. Pour renforcer leurs résultats, l’équipe a reproduit l’expérience sur des cellules nerveuses sans mitochondries ; dans ce cas, le CBN n’a plus eu d’effet protecteur.

« Nous avons pu montrer directement que le maintien de la fonction mitochondriale était spécifiquement requis pour les effets protecteurs du composé », a déclaré Maher.

En outre, l’équipe a constaté que le cannabinol n’activait pas les récepteurs du cannabis, à l’origine de la réponse psychoactive des cannabinoïdes, ce qui signifie qu’il peut être administré sans effet psychotrope.

Zhibin Liang, premier auteur de la recherche et chercheur postdoctoral dans le laboratoire de Maher, a commenté : « Le CBN n’est pas une substance contrôlée comme le THC, le composé psychotrope du cannabis, et il a été démontré que le CBN est sans danger pour les animaux et les humains. Et comme le CBN fonctionne indépendamment des récepteurs cannabinoïdes, il pourrait également agir dans une grande variété de cellules, avec un potentiel thérapeutique important. »

PUBLICITE

« Le dysfonctionnement mitochondrial est impliqué dans des changements dans divers tissus, pas seulement dans le cerveau et le vieillissement, donc le fait que ce composé soit capable de maintenir la fonction mitochondriale suggère qu’il pourrait avoir plus de bénéfices au-delà du contexte de la maladie d’Alzheimer », a déclaré Maher.

L’étude a été publiée dans le journal Free Radical Biology and Medicine.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !