Suivez-nous
Kilogrammes.com

Plus de 800 000 Thaïlandais se sont inscrits pour cultiver du cannabis chez eux

Publié

le

Autoculture de cannabis en Thaïlande

Depuis le 9 juin, les Thaïlandais ont le droit de faire pousser du cannabis chez eux, officiellement à but médical.

PUBLICITE

La procédure d’enregistrement de sa plantation est on ne peut plus simple : les personnes désirant cultiver chez elles doivent s’inscrire sur PlookGanja, une interface web gouvernementale également déclinée en application mobile disponible sur les stores Android et iOs. En cas d’impossibilité, elles peuvent aussi se rendre dans les bureaux administratifs provinciaux pour déposer leur demande et attendre de recevoir leur notification d’acceptation.

Ainsi, hier à 17h, heure locale, plus de 800 000 personnes ont enregistré leur demande de plantation légale selon le décompte de la FDA Cannabis thaïlandaise, une division du ministère de la santé qui régule en partie l’usage public du cannabis.

PlookGanja

 

PUBLICITE

Environ la moitié des 800 000 demandes ont déjà été acceptées.

En parallèle, le gouvernement thaïlandais s’est engagé à distribuer plus d’1 million de plantes de Cannabis. Les Thaïlandais pourront ainsi cultiver du cannabis et le revendre au circuit médical local composé de pharmacies et de dispensaires via l’intermédiaire de l’autorité de régulation.

« Cela permettra à la population et au gouvernement de générer plus de 10 milliards de bahts [par an, soit 300 millions €] de revenus à partir du cannabis et du chanvre. (…) Pendant ce temps, les gens peuvent présenter leurs produits liés au cannabis et au chanvre et vendre leurs produits dans tout le pays. » expliquait Anutin Charnvirakul, ministre de la santé thaïlandais.

La vente de cannabis récréatif n’est pas encore légale en Thaïlande, et sa consommation publique toujours passible de peine de prison et d’amende, mais certains magasins, notamment à Bangkok, ont déjà commencé à vendre du cannabis « pour adultes ».

PUBLICITE

Les règles liées à l’usage récréatif devraient être publiées rapidement par le gouvernement thaïlandais, le cannabis étant pour l’instant ni illégal – il n’est plus un stupéfiant – ni légal – il n’est pas encore régulé. Seuls les extraits de cannabis (huiles, concentrés…) à +0,2% de THC sont pour l’instant uniquement réservés au circuit pharmaceutique.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !