Suivez-nous
CBD Shop France

Grève générale à la Société Québécoise Du Cannabis

Publié

le

Grève SQDC

Le syndicat représentant les employés de la Société québécoise du cannabis (SQDC), représenté par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), a déclenché une grève générale le vendredi 20 mai.

PUBLICITE

Le syndicat, qui compte 300 membres, affirme que ce mouvement de grève fait suite à la suspension du président et du vice-président du syndicat, ainsi que de 75 employés.

Selon un communiqué de presse du syndicat, ces personnes ont été suspendues parce qu’elles portaient des robes et des bermudas plutôt que les pantalons et les t-shirts noirs exigés par la SQDC. Le refus de porter l’uniforme de la SQDC était un moyen de pression pour demander de meilleurs salaires et avantages sociaux, comparables à ceux des employés de la Société des alcools du Québec (SAQ), l’agence des vins et spiritueux de la Couronne.

Revendications salariales et meilleures conditions de travail

Les membres de la SQDC gagnent un salaire de départ d’environ 17 $ l’heure, et la majorité des employés n’ont pas de poste à temps plein ni de sécurité d’emploi.

La quasi-totalité (91 %) des employés syndiqués ont voté en février 2022 pour instaurer des moyens de pression pouvant aller jusqu’à une grève générale illimitée.

PUBLICITE

Le SCFP dit vouloir également exercer son droit de négocier pour les employés des nouvelles succursales qui se sont syndiqués.

« Tout ce que nous demandons, ce sont des conditions de travail décentes. Actuellement, nous ne ressentons aucun respect de la part de notre employeur et cela se reflète dans les mandats donnés au comité patronal de négociation. En bref, non, nous ne serons pas la ‘main d’œuvre bon marché’ des sociétés d’État ! », a déclaré David Clément, président de la section locale 5454, en février dernier.

Un représentant de la SQDC a refusé de commenter la négociation, mais a souligné que les actions de grève ont un impact sur 22 des 89 sites de la SQDC dans la province.

« La SQDC reconnaît pleinement le droit des employés à faire valoir des moyens de pression dans le cadre des négociations actuelles », déclare Fabrice Giguère, conseiller en communication et porte-parole de la SQDC. « Nous ne pouvons pas commenter les négociations en cours car nous voulons discuter des sujets qui doivent être abordés à la table de négociation. Notre objectif est d’en arriver à une entente négociée à la satisfaction de toutes les parties concernées. »

PUBLICITE

« En outre, il convient de mentionner que 22 magasins sont actuellement en grève sur les 89 magasins que nous avons dans tout le réseau. Nous souhaitons que ces 22 magasins restent ouverts afin de continuer à servir nos clients et de remplir notre mandat de migration des consommateurs vers le marché légal du cannabis récréatif. »

La SQDC exploite tous les magasins de cannabis au détail au Québec, avec près de 100 emplacements actuellement en activité. Fin 2019, les travailleurs était déjà parvenu à un accord collectif avec les représentants du SCFP autour des congés maladie.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !