Connect with us

Business

General Motors pourrait arrêter de dépister le cannabis chez ses futurs employés

Le constructeur des voitures Chevrolet et Cadillac a du mal à recruter. Et il vient peut-être de trouver la solution afin d’attirer à nouveau les foules devant son usine de Flint, dans le Michigan : arrêter de dépister le cannabis chez les postulants. Actuellement, General Motors (GM) prélève un cheveu lors des entretiens d’embauche, ce qui permet de détecter une consommation de cannabis plusieurs semaines en arrière.

PUBLICITE

« Quand des gens font la queue pour trouver du travail, alors il n’y a aucun problème de dépister le cannabis. Mais si tu n’as pas assez de candidats, alors le dépistage pourrait décourager les gens de postuler chez nous », estime Eric Welter, le responsable de l’usine GM de Flint dans le Detroit Free Press.

Et ce, même si le constructeur paie ses ouvriers 16 dollars (13,5 euros) par heure, alors que le salaire minimum au Michigan est de 10 dollars horaire (8,5 euros). L’idée d’arrêter le dépistage de cannabis fait donc son chemin au siège social du groupe, à Détroit. « C’est un sujet qui est discuté en interne », confirme un porte-parole de GM au journal local.

Amazon arrête aussi les dépistages

Vouloir des employés sobres peut se comprendre, dans une usine où les lignes de fabrication requièrent une concentration de tous les instants. Mais GM doit impérativement recruter près de 800 personnes pour l’été, notamment pour fabriquer sa star actuelle, l’énorme pick-up Chevrolet Silverado.

Selon la direction, la plupart des jeunes qui apprennent l’existence d’un dépistage du cannabis ne viennent tout simplement pas à leur entretien d’embauche. Car ils sont potentiellement nombreux à fumer, dans le Michigan, un État qui a légalisé l’herbe en 2019.

PUBLICITE

Le constructeur automobile n’est pas le seul groupe à arrêter de chercher les traces de cannabis chez ses postulants. Amazon a pris le virage, au début de ce mois de juin. « Dans le passé, comme beaucoup d’employeur, nous disqualifions les personnes positives au cannabis. Cependant, au vu des récentes évolutions de la loi aux Etats-Unis, nous avons changé d’avis », annonce le géant du e-commerce dans une publication sur son blog.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !