Etude : 65% des consommateurs de cannabis récréatif le font pour soulager des douleurs

Etude 65% des consommateurs de cannabis récréatif le font pour soulager des douleurs

Une étude publiée dans le Journal of Psychoactive Drugs s’est récemment intéressée aux raisons qui poussent les consommateurs de cannabis récréatif à faire usage de cette substance. Une majorité des sondés a ainsi indiqué qu’ils se procuraient du cannabis dans un but thérapeutique, notamment pour réduire des douleurs chroniques.

PUBLICITE

La recherche s’est déroulée dans deux dispensaires du Colorado auprès d’adultes venus se procurer du cannabis récréatif. Sur les 1000 personnes interrogées, 65% ont révélé qu’elles en prenait pour soulager des douleurs, et parmi elles, 80% ont reporté que cette méthode était « très » ou « extrêmement » efficace. Les personnes utilisant précédemment des analgésiques ou des calmants dans leur vie courante ont également reporté avoir remplacé ces produits par du cannabis, plus efficace selon elles. 74% des sondés ont indiqué que le cannabis les aidait à lieux dormir, et parmi eux, 84% ont précisé trouver la substance « très » ou « extrêmement » efficace. 87% des utilisateurs de somnifères vendus dans le commerce, avec ou sans prescription, ont reporté avoir totalement ou partiellement remplacé ces médicaments par du cannabis.

La chercheuse Julia Arnsten a aussi indiqué que « les personnes développent une tolérance aux opiacés, elles ont besoin de plus fortes doses pour produire le même effet. Cela signifie que les patients atteints de douleurs chroniques augmentent souvent leur dose d’opiacés au fil du temps, et donc leur risque de surdose ». Le cannabis pourrait ainsi permettre de réduire la dépendance aux analgésiques. En effet, l’étude précise que 20% des Américains adultes souffrent de douleurs chroniques, et qu’un tiers d’entre eux ont des difficultés à s’endormir et serait donc en manque de sommeil.

Le docteur Marcus Bachhuber, psychiatre au Centre médical Montefiore de New York et directeur de l’étude indique que leurs « résultats suggèrent que l’usage médical de facto pourrait être très répandu chez les consommateurs adultes, et que l’accès à un marché du cannabis adulte pourrait influencer la consommation d’autres médicaments ». Cette utilisation du cannabis récréatif se rapproche donc de celle du cannabis médical. L’étude montre aussi que cette forme d’auto-médication est liée à la difficulté à accéder à des services médicaux et à des personnels de santé compétents, mais également à la stigmatisation qui découle de la prescription de cannabis thérapeutique.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Santé

Articles liés

Derniers articles

Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
cannabis
Chanvre industriel, bien-être, cannabis médical, récréatif : pourquoi ces distinctions ?
Députés et légalisation du cannabis en France
Députés et cannabis : Entre questions légitimes et clichés sur le cannabis

Laisser un commentaire