Etats-Unis : les parents fument plus que leur enfants

Consommation de cannabis aux Etats-Unis

Maman, c’est de la weed que je sens ? Une étude récente montre que le nombre d’utilisateurs réguliers de cannabis de 35-44 ans a dépassé celui des adolescents pour la première fois depuis 2002.

PUBLICITE

La consommation de cannabis est souvent attribuée à une population jeune et insouciante. De nouvelles données fédérales montrent une inversion étonnante de ce bon vieux cliché. Les Américains d’une quarantaine d’années fument dorénavant légèrement plus de cannabis que leurs enfants adolescents.

L’étude, publiée par le Centers for Disease Control and Prevention, a trouvé que seulement 7,4% d’Américains âgés entre 12 et 17 ans fumaient régulièrement du cannabis en 2014, en baisse de 10% depuis 2002. Mais 8% des 35-44 ans consommaient régulièrement de la weed en 2014, dépassant l’usage de leurs enfants pour la première fois depuis 2002.

Cette augmentation de l’usage ne touche pas que les quarantenaires, mais également les cinquantenaires et soixantenaires. Depuis 2002, la consommation parmi les 45-54 ans a augmenté de 50%, et de 455% pour les 55-64 (oui, oui, 455%). Et pour les plus de 65 ans, l’usage mensuel de cannabis a augmenté de 333%, toujours depuis 2002.

Depuis 13 ans, la consommation de cannabis a constamment augmenté aux Etats-Unis, particulièrement parmi les gens de 26 ans et plus. Et si la tendance continue comme ça, les +50 ans pourraient bientôt consommer plus de cannabis que leurs petits-enfants.

L’un des principaux arguments contre le cannabis est que la légalisation impacterait négativement les adolescents. Et l’inquiétude est sensée : le cerveau des adolescents et des jeunes adultes n’a pas fini de se développer et est donc plus sensible aux effets nocifs du cannabis à long terme. Les chiffres relayés par cette étude montrent que la légalisation diminue la consommation de cannabis chez les jeunes, et qu’il faut plus se demander pourquoi mamie a les yeux rouges.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse de consommation parmi les 35 ans et plus aux Etats-Unis. Le premier est bien sûr la prévalence grandissante du cannabis médical, autorisé maintenant dans 25 Etats et le District de Columbia. Les Américains les plus âgés se tournent davantage vers le cannabis thérapeutique pour traiter certaines affections liées à l’âge comme les insomnies, les douleurs ou l’arthrite.

Une autre explication se concentre plus sur l’histoire de ces consommateurs qui profitent des restrictions plus souples sur la consommation de cannabis pour revivre certaines expériences récréatives de leur jeunesse. Cette génération était déjà supportrice d’une légalisation dans les années 70. Mais en entrant sur le marché du travail, en s’installant, en créant une famille, leur soutien au changement des lois a dégringolé. Il a commencé à revenir à la fin des années 90. Aujourd’hui, ils sont plus de la moitié à soutenir la légalisation.

Pendant que les opposants et les partisans d’une légalisation s’inquiètent du sort des jeunes en cas de légalisation, il semblerait donc qu’une légalisation apporterait plus de changements dans la vie de ceux ayant l’âge d’être parent ou grand-parent.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Laisser un commentaire