Les différents types d’huile de cannabis

huile de cannabis

Il existe aujourd’hui différentes formes d’huiles de cannabis, qu’on englobe généralement sous le même nom, mais qui présentent chacune des caractéristiques propres.

Certaines ont des effets psychoactifs et d’autres non, certaines peuvent se mélanger avec l’alimentation quand d’autres sont administrées goutte à goutte. Panorama des différents types d’huiles de cannabis.

L’huile végétale de cannabis

Comme pour le beurre de Marrakech, l’huile végétale peut être utilisée pour extraire les cannabinoïdes présents dans la plante. Du vert foncé ou marron, cette huile aura un petit goût végétal mais rien de méchant. En revanche, l’huile sera hautement psychoactive puisque le THC aura été absorbé. Elle aura également des propriétés médicales puisque le cannabidiol est également absorbé dans cette opération.

Cette huile peut être utilisée en salade, en application sur la peau ou par voie orale au goutte à goutte pour ses propriétés anti-inflammatoires. Le dosage exact de l’huile dépendra de la puissance de l’herbe utilisée. Les effets peuvent donc être variables.

Les besoins : De l’herbe, de l’huile d’olive ou de coco et de la patience (40 minutes d’infusion à 200°).

L’huile de chanvre

Pour l’obtenir, on broie des graines de chanvre et on en extrait l’huile. On peut y trouver quelques traces de THC mais les dosages sont normalement si infimes que l’huile n’est pas psychoactive. Bourrée de vitamines et d’omega-3 et 6, l’huile de chanvre sert surtout dans les crèmes anti-oxydantes pour la peau. Cette huile peut également être utilisée dans les lubrifiants, peintures ou dans du plastique.

Elle contient des acides gras Oméga 6 et Oméga 3 essentiel pour le bon fonctionnement du système endocannabinoïde. Aux Etats Unis, elle est utilisée en complément alimentaire mais reste déconseillée pour la cuisson.

L’huile de cannabis au butane (BHO)

L’huile de cannabis au butane, ou BHO (Butane hash oil), fait partie des extractions de cannabis avec solvant. Cette huile ambrée procure généralement un high court mais intense. Son utilisation peut être autant médicale que récréative. Le BHO procure les mêmes propriétés que la weed, avec des concentrations plus fortes.

Sa consommation s’avère assez simple mais sa conception peut s’avérer dangereuse en l’absence d’équipement adéquat. Les médias américains rapportent fréquemment des explosions de labos amateurs. Du butane (gaz) est utilisé pour capter les cannabinoïdes de la plante sans aucun composé organique. Il est ensuite mis à évaporer pour ne laisser que la matière concentrée. Il restera alors cette pâte marron ultra-dosée en THC.

L’huile de cannabis extraite au CO2

L’huile de cannabis extraite au CO2 est considérée comme une des méthodes d’extraction du cannabis les plus propres. Le CO2, plus propre et moins dangereux que le butane, capte également les terpènes et d’autres cannabinoïdes. Le concentré a donc un gout plus proche de celui de la plante que le concentré réalisé au butane.

Sa fabrication est complexe et relève d’un procédé industriel. L’état supercritique du CO2 permet de sélectionner les molécules extraites et donc de choisir quels cannabinoïdes conserver. L’huile de CBD est souvent obtenue à partir de cette méthode.

L’huile de Rick Simpson

Rick Simpson a créé sa propre huile de cannabis pour soigner avec succès son cancer de la peau, en l’appliquant sous forme de cataplasme.  Caoutchouteuse et noire, sa puissance psychotrope est due au mélange entre 30 grammes de cannabis et 500 ml d’alcool isopropylique à 99%.  Si la recette est simple, elle reste peu accessible au vu des législations nationales. 30g de matériau de base peuvent donner jusqu’à 5-6 grammes d’huile de bonne qualité. L’huile de Rick Simpson peut être ingérée goutte à goutte ou appliquée sur la peau.

L’huile de cannabidiol (CBD)

L’huile de cannabidiol ne contient pas d’éléments psychoactifs. C’est en partie pour cela que de nombreuses entreprises se tournent vers les traitements au CBD.  Ces huiles servent essentiellement pour rééquilibrer le système endocannabinoïde, en complément alimentaires ou traitements épileptiques. Elles permettent aussi de profiter des vertus anti-inflammatoires et anxiolytiques du cannabidiol.

Les teintures

Les teintures de chanvre indien étaient utilisées par les médecins avant la prohibition du cannabis. La recette s’avère aisée et les symptômes traités multiples. La préparation peut se faire à la maison, en mélangeant de l’alcool fort (vodka) avec du cannabis puis en la laissant reposer. Elle est surtout utilisée pour contrer les effets secondaires de la chimiothérapie.  Elle peut également combattre l’arthrite, les crises de panique ou l’épilepsie.

 

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire