Suivez-nous

Lifestyle

Qu’est-ce qu’un dab rig et comment cela fonctionne ?

Dab Rig

Le dabbing a largement changé la manière de consommer du cannabis. Encore discret et confidentiel il y a quelques années, les dabs sont de plus en plus populaires chez des patients dont la condition médicale nécessite de grosses doses de THC ou chez les consommateurs récréatifs qui cherchent à la fois à consommer sans combustion et à profiter au maximum des terpènes et autres cannabinoïdes.

PUBLICITE

La meilleure manière de consommer des concentrés de cannabis est avec un dab rig. Le procédé peut paraître compliqué pour certains mais est en fait assez simple. Un peu d’apprentissage est nécessaire mais une fois que tout est maîtrisé, il ne reste plus qu’à apprécier.

Qu’est-ce qu’un dab rig ?

Un dab rig est une pipe à eau ou un bang qui vient généralement avec un clou (un nail) et un dôme. Le dôme sert à capturer la vapeur et à la renvoyer dans le dab rig. Aujourd’hui, certains nails s’utilisent sans dôme, ils sont appelés domeless et font circuler la vapeur grâce à un système de trous disposés dans le nail. Les nails peuvent être en verre, en titane (les plus communs) ou en céramique.

Les consommateurs de dabs chauffent le nail à haute température à l’aide d’un chalumeau (comme ceux pour la crème brûlée) et le laissent refroidir entre 10 et 30 secondes. Ils placent ensuite leur concentré sur le nail grâce à un dabber (une petite spatule). Le concentré est alors en contact avec la surface du nail précédemment chauffé et va se mettre à bouillir puis se liquéfier et se vaporiser. Lorsque de la vapeur commence à se créer, c’est le bon moment pour inhaler.

Dabbing à haute température

Il existe deux méthodes de dabbing. Celle à haute température est la plus simple. Le concentré est appliqué sur le nail qui a refroidi pendant une dizaine de secondes. Il s’évapore rapidement et tout est consommé d’un seul coup. Certains trouvent cette méthode assez rude pour les poumons et la gorge et préfèrent plutôt le dabbing à basse température.

PUBLICITE

Dabbing à basse température

Cette méthode est un peu plus complexe mais exprime généralement plus les saveurs de la plante avec une vapeur plus douce. Elle se fait quasiment obligatoirement avec un nail et un dôme. Le nail doit être chauffé puis refroidi plus longuement (entre 30 et 45 secondes selon). Une fois le concentré déposé et après qu’il ait arrêté de faire des bulles, mettez le dôme sur le nail jusqu’à ce qu’il se soit évaporé. Vous pouvez ensuite inhaler. Les amateurs du « low-temp » vantent cette méthode pour la qualité des arômes qu’ils en retirent.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Lifestyle

L’Institut Supérieur de Cannabiculture (ISC) ouvre en octobre 2019

Institut Supérieur de cannabiculture

Désireux de vous former à la culture du chanvre ou du cannabis légal ? L’Institut Supérieur de Cannabiculture est la première formation européenne et francophone dédiée à la culture professionnelle du cannabis.

PUBLICITE

La plateforme de e-learning, réservée aux personnes majeures, entend proposer une expérience unique et interactive pour les futurs étudiants, allant de cours d’horticulture appliquée, de biologie végétale, mais également de droit, d’histoire, d’éthique et de macroéconomie, tout au long des 14 semaines de formation.

Voir la brochure de la formation

Les étudiants pourront s’exercer sur des variétés de chanvre légales pour se faire la main avant d’intégrer des stages chez les partenaires européens de l’Institut. Leur engagement est d’accompagner chaque étudiant vers son projet professionnel ou entrepreneurial et de devenir incontournable dans l’industrie.

L’équipe pédagogique de l’ISC

L’équipe pédagogique de l’ISC sera, entre autres, composée de Johann Chaumont, Ingénieur Agronome, Maître Ingrid Metton, Avocate au barreau de Paris, Docteur Jean-Christophe Breitler, Docteur en Biologie végétale, Jouany Chatoux patron de la ferme bio de Pigerolles et ardent défenseur de l’expérimentation en Creuse d’une production de cannabis thérapeutique.

PUBLICITE

Au-delà du socle de compétences scientifiques et techniques enseignées, L’institut Supérieur de Cannabiculture veut construire un réseau d’avant-garde dans lequel s’insèrent les professionnels et entrepreneurs formés.

Plusieurs formations sont proposées, à des tarifs allant de 199€ à 3750€.

Vous pouvez retrouver plus d’infos sur l’ISC sur leur site Internet.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0