Suivez-nous

Lifestyle

Le CBG sera-t-il le prochain CBD ?

CBD et CBG

Jusqu’ici, le cannabidiol (CBD) a accaparé la couverture médiatique sur les cannabinoïdes légaux, donnant d’ailleurs du fil à retordre aux autorités : est-il autorisé ? Est-il interdit ? Peut-on l’incorporer dans la nourriture ? Dans des cosmétiques. Chaque catégorie de produits le juge différemment, une complexité amplifiée par les différences réglementaires entre chaque pays de l’Union Européenne, sans parler bien sûr des Etats-Unis ou du Canada.

PUBLICITE

Mais le cannabigerol (CBG) fait aussi partie des cannabinoïdes non-psychotropes issus du chanvre / cannabis. On le trouve en très faible quantité dans la majorité des variétés THC, et davantage dans les variétés de chanvre industriel, qui ont jusqu’à présent été peu breedées pour maximiser la présence de CBG, mais ses propriétés commencent à susciter l’attention des professionnels de la santé et des consommateurs.

Le CBG est le précurseur de tous les cannabinoïdes. Présent initialement sous sa forme acide de CBGA, il se transforme en CBG sous l’action du temps et de la chaleur, puis se décompose en THC, CBD, CBC

A l’instar du CBD, le CBG n’est pas psychotrope. Peu de recherches ont pour l’instant été lancées sur les effets du CBG sur les humains, mais plusieurs études animales ont décelé un potentiel intéressant pour un usage médical.

Des études sur l’animal ont montré que le CBG stimulait les récepteurs impliqués dans la douleur et la sensation de chaleur et pouvait également stimuler les récepteurs a2-adrénergiques dans le cerveau et les vaisseaux sanguins, qui jouent un rôle dans la régulation de la pression artérielle. Le CBG aurait également certaines propriétés anti-inflammatoires.

PUBLICITE

Ces effets sont néanmoins également observés avec le CBD, qui est produit par la plante en plus grande quantité, sans précision sur des différences d’effet avec le CBG pour l’instant.

Deux études animales se sont aussi penchées sur des maladies spécifiques . Elles ont montré que le CBG pouvait être bénéfique dans les maladies inflammatoires de l’intestin (comme la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn) et la maladie de Huntington (une maladie incurable du cerveau). Des études in vitro ont également montré que le CBG avait des propriétés antibactériennes et permettait de prévenir le cancer du côlon.

En outre, il pourrait permettre d’augmenter les niveaux de dopamine ainsi que soutenir la régulation du sommeil et de l’appétit. Le CBG a également montré son efficacité sur le traitement du glaucome, du cancer et du Staphylocoque doré résistant à la méticilline.

Davantage de recherches seront bien sûr nécessaires pour en tirer des conclusions probantes pour l’humain. Le profil de ce cannabinoïde ressemblant toutefois fortement au CBD, avec des propriétés complémentaires, il pourrait venir à se démocratiser à la suite de ce dernier. Certaines huiles de CBD incorporent aussi du CBG à des ratios 1:1.

PUBLICITE

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Lifestyle

Weediner #4 : L’éclaireur Paris

Weediner – High End CBD Dinner.
Frenchfarm.ac x Newsweed.fr à L’éclaireur Paris.
Une expérience culinaire hors-norme en équilibre sur les bienfaits du CBD, de la gastronomie et de la mixologie.
Un triptyque de bien-être concocté par le chef créatif Sho MIYASHITA qui explore les nouvelles frontières de l’Umami à travers sa cuisine internationale et le pouvoir des plantes médicinales.

Weediner 4

Pour cette quatrième édition du Weediner la FrenchFarm.ac et Newsweed ont eu le plaisir de convier les amis de la marque à L’Eclaireur, Paris, pour un voyage culinaire unique en son genre. Au cœur du dîner, les invités ont pu participer à une expérience trans-sensorielle et gustative sur mesure.

Triptyque du bonheur proposé par le talentueux et créatif chef Sho Miyashita, l’expérience fût à l’image de sa cuisine : un rapport organique avec son art. Pour l’occasion, le chef a exploré les nouvelles frontières de l’Umami, cette cinquième saveur iconique de la gastronomie japonaise, qui complète avec le sucré, l’amer, l’acide et le salé, la palette gustative d’une cuisine respectueuse des saisons et des produits.

Décliné en huile, en farine, en graines entières ou infusées, le chanvre a pu faire honneur à sa qualité de « super-aliment ». Riche en protéines, en oméga 3 et 6 et en acides aminés essentiels, il nourrit tant le corps que l’esprit, notamment grâce aux vertus apaisantes du CBD.

Le Weediner repose sur un concept simple : se rassembler autour d’un thème commun, le bien-être.

Les Weediner seront bientôt ouverts au public.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0global