Suivez-nous
The Greenstore
Comment rouler un joint Comment rouler un joint

Comment rouler un joint ?

Fumer des joints est l’une des façons les plus populaires de consommer du cannabis. Se passer un joint fait partie de l’aspect social de la consommation de cannabis et apprendre à rouler un joint à l’ancienne est une initiation culturelle pour beaucoup. Rouler un joint peut être un art très personnel et complexe, mais avec quelques étapes simples, tout nouveau fumeur peut rouler le sien. Lisez la suite pour découvrir l’art de rouler un joint.

PUBLICITE

Qu’est-ce qu’un joint ?

Un joint est une cigarette de chanvre ou de cannabis qui est souvent roulée à la main par un individu. Un joint de cannabis qui comprend à la fois du cannabis et du tabac est appelé spliff, tandis qu’une feuille de tabac, ou un cigare évidé, remplie de cannabis est un blunt.

Ce dont vous avez besoin pour rouler un joint

Pour rouler un joint de cannabis, vous devrez réunir certains éléments essentiels :

  • Cannabis, généralement environ un tiers de gramme par joint
  • Grinder
  • Plateau à rouler
  • Feuilles à rouler
  • Filtre ou carton
  • Un stylo ou un autre objet de forme similaire

Comment rouler un joint, étape par étape

Temps nécessaire : 5 minutes.

Une fois que vous avez rassemblé vos matériaux, vous êtes prêt à rouler votre joint. Suivez les étapes pour rouler un joint parfait !

PUBLICITE

Grindez le cannabis

Utilisez un grinder pour séparer et broyer uniformément la fleur. Un grinder produit une taille et une texture uniformes, ce qui donne une fumée plus douce et plus régulière. Si vous n’avez pas de grinder, émiettez la tête de beuh avec vos doigts. Travaillez doucement pour minimiser les dommages causés aux trichomes du cannabis en retirant les tiges ou les graines et en faisant en sorte que les morceaux aient plus ou moins la même petite taille.

Fabriquer un carton

De nombreux bureaux de tabac vendent des cartons préfabriquées pour servir d’embout à un joint. Bien que les toncar ne soient pas indispensables, elles permettent de renforcer l’embout et de tenir le joint plus facilement. Les cartons augmentent également le flux d’air à travers le joint et minimisent le risque de se brûler les lèvres ou d’inhaler de minuscules morceaux de cannabis.

Pour fabriquer une carton, prenez un morceau de papier épais ou de carton et découpez une bande en forme de rectangle d’environ 2 centimètres de large. Plie la plus grande partie du papier en accordéon, puis enroule le dernier morceau de papier autour de la partie en accordéon. Les cartes de visite sont en fait très utiles pour fabriquer des cartons. Les filtres en verre et en bois sont une excellente alternative au papier et peuvent être trouvées dans les bureaux de tabac ou dans votre headshop préféré.

Remplissez la feuille

Posez votre feuille à rouler sur le plateau avec la face adhésive éloignée de vous. Positionnez le carton à l’endroit où vous voulez que l’embout se trouve et saupoudrez le cannabis sur le papier en une colonne alignée avec le tonc’. Répartissez uniformément la fleur dans le joint et évitez de trop le remplir.

PUBLICITE

Pour rouler un joint conique, mettez moins de cannabis près de l’embout et plus vers le bout, en diminuant au fur et à mesure.

Roulez le joint

Il est enfin temps de rouler. Assurez-vous que la face adhésive du papier est face à vous et prenez votre feuille remplie. Utilisez vos pouces et vos index pour pincer le papier en forme de taco, en le tamisant d’avant en arrière pour distribuer le contenu de manière uniforme et le tasser un peu. Ce n’est pas grave si une partie de la fleur tombe – vous pourrez la remplir plus tard. Travaillez en forme de cylindre, pas trop lâche pour ne pas brûler de manière inégale et pas trop serré pour ne pas limiter le flux d’air.

Placez le côté non adhésif du papier à rouler sur le contenu du joint et roulez-le lentement vers le côté adhésif, en rentrant le mix au fur et à mesure. Utilisez vos pouces pour rouler et vos index pour soutenir l’extérieur. Léchez ou mouillez l’adhésif collant et commencez par l’extrémité au niveau du carton pour coller lentement le joint.

Une fois qu’il est collé, prenez une baguette, un stylo ou un autre objet long et cylindrique pour tasser le joint vers l’embout. C’est là que vous pouvez rajouter l’herbe perdue pendant la phase de roulage.

Ficelez l’affaire

Tournez le papier supplémentaire à l’extrémité du joint pour finaliser le tout.

Profitez-en !

Enfin, il est temps d’allumer votre joint et d’inhaler.

Comment choisir le papier à rouler

La plupart des papiers à rouler sont fabriqués à partir de fibres extraites de sources autres que le bois, comme le lin, le chanvre, le sisal, la paille de riz, l’alfa… Le type de papier à rouler qui permet d’obtenir le joint parfait est vraiment une question de préférence personnelle. Les fumeurs de cannabis qui fument régulièrement des joints et des spliffs ont tendance à avoir leur propre papier à rouler préféré. Les préférences peuvent être influencées par la facilité avec laquelle un fumeur estime travailler avec un certain type de papier à rouler, la saveur de la fumée, la qualité de combustion d’un certain type de papier ou d’autres variables subjectives.

De nombreux consommateurs de cannabis apprécient particulièrement l’utilisation de papier à rouler en chanvre, car cela fait de l’ensemble du joint un produit dérivé du cannabis. Au-delà du papier à rouler, certains fumeurs de cannabis aiment utiliser des feuilles de cigarillo – fabriquées à partir de feuilles de tabac – pour rouler et fumer des blunts.

Pour choisir le bon matériau pour votre papier à rouler, il faut trouver un équilibre. Idéalement, vous voulez le papier le plus fin possible pour faire ressortir la variété de tabac que vous avez choisie. Mais si vous apprenez à rouler, un papier ultra-fin n’est pas le meilleur choix. Donc, au début, optez pour un papier de chanvre qui est facile à travailler. Ensuite, vous pouvez passer à des papiers de riz plus fins qui produisent une fumée douce et à combustion lente. Les ultra-fins sont le summum des papiers à fumer propres, mais ils se déchirent dans les mains des amateurs.

Le papier aromatisé est une autre option. Assurez-vous simplement qu’il s’accorde bien avec la variété que vous avez choisie et qu’il ne contient pas de produits chimiques.

En plus des différents matériaux, les papiers à rouler existent en différentes tailles. Voici les plus courantes :

  • Feuilles longues : la version classique
  • Double largeur : pas très populaire, rapport papier/herbe élevé
  • King : plus grande et à combustion plus longue, convient facilement à un groupe de cinq personnes
  • King slim: aussi longue qu’un King, mais moins large, à réserver aux rouleurs expérimentés.

Vous pouvez aussi vous simplifier la vie et acheter des feuilles à rouler en forme de cône – des feuilles pré-roulées en forme de cône – filtre et tout – prêtes à être remplies.

Conseils pour rouler plus facilement des joints

  • Choisissez la bonne taille de feuille. Bien qu’il puisse être tentant de commencer avec un papier king-size parce qu’il semble facile à manipuler, c’est en fait un peu trop grand. La plupart des experts recommandent de commencer avec des feuilles longues classiques jusqu’à ce que vous soyez à l’aise
  • Pensez épais. Les aficionados du roulage de joint peuvent choisir le papier qu’ils veulent et rouler le doobie parfait. Mais lorsque vous débutez, optez pour un papier plus épais. Le chanvre est une excellente option. Après un peu de pratique, vous pourrez passer à un papier si fin qu’il sera presque invisible
  • Commencez par le carton. Tenez fermement l’extrémité du carton entre votre index et votre pouce. Cela donne de la stabilité à l’ensemble, place votre main dans la bonne position et fournit un bon point de départ pour l’enrouler
  • Prenez votre temps. Avant de rouler, prenez un moment pour regarder la rangée de cannabis dans le papier. Est-elle uniformément répartie ? Avez-vous agité doucement le papier d’avant en arrière pour le tasser un peu ? Si ce n’est pas le cas, prenez un moment pour ajuster avant de commencer à rouler
  • Ne vous précipitez pas. Vous n’êtes pas obligé de lécher et de coller immédiatement après avoir roulé. Si vous avez roulé et que le joint n’est pas à votre goût, déroulez et essayez à nouveau. Même si vous gaspillez une feuille et qu’il vous en faut une autre, c’est mieux que de voir le tout se défaire pendant que vous le fumez ou que vous le passez
  • Léchez légèrement. Lorsque vous êtes prêt à coller votre joint, il n’y a pas besoin de baver partout ou, Dieu merci, de mettre le joint entier dans votre bouche. Un peu d’humidité le long de la bande de colle suffira à coller le joint.
  • Tordez et tassez. Une fois que vous avez rempli votre joint et que vous l’avez bien enroulé, tordez un peu le papier à l’extrémité ouverte et poussez doucement. Cela permettra de vous assurer qu’il est bien ficelé et qu’il s’allumera bien
  • Pratiquez. Comme toute chose, il faut un peu de pratique pour apprendre à rouler le joint parfait. N’ayez pas peur de vous asseoir avec quelques feuiles et de rouler jusqu’à ce que cela vous semble plus naturel. Essayez peut-être un peu seul avant de proposer de rouler pour une foule. Soyez patient et l’art du roulage n’aura bientôt plus de secret pour vous.

Sweet Seeds
Silent Seeds

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Si vous êtes au Royaume-Uni et avez besoin d’étonnantes Cali Weed Strain Seeds, Barney’s Farm a la meilleure sélection.


Découvrez les fleurs de CBD avec Le Chanvrier Français


CBD Shop France est le réseau n°1 en France du CBD avec + de 100 boutiques

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !