Un job atypique : 50$ de l’heure pour goûter du cannabis

goûteurs de cannabis

On avait remarqué que le secteur du cannabis créait des emplois mais là c’est une première : l’entreprise canadienne A Higher Level Of Thought cherche à recruter des « goûteurs » de cannabis pour former un comité d’expert. Sur le site internet de l’entreprise canadienne on peut lire « Oui c’est un vrai travail ». Cette dernière propose en effet 50 dollars canadiens (soit environ 40$) de l’heure et 200$CA d’allocations de dépenses à cinq connaisseurs pour tester des variétés de weed.

Ces derniers peuvent travailler de n’importe où au Canada, jusqu’à 16 heures par mois, et donc gagner jusqu’à environ 1 000$CA par mois pour un job, disons-le, peu contraignant. L’offre a de quoi séduire les amateurs de cannabis. Les candidats sélectionnés seront également amenés à se mettre en scène sur les réseaux sociaux et à partager leurs réactions. Ils pourront également participer à des événements corporatifs mais cette participation est facultative.

AHLOT ne produit pas elle-même du cannabis mais est en partenariat avec des producteurs licenciés pour distribuer leurs produits. L’objectif du comité est de déterminer quelles variétés méritent le plus d’être commercialisées. Les candidats (obligatoirement majeurs) doivent donc s’y connaître, il ne s’agit pas simplement de fumer, il faut savoir reconnaître les subtiles nuances d’une variété à une autre. Les variétés sélectionnées seront incluses dans les boîtes d’échantillons de l’entreprise qui seront distribuées le 17 octobre quand le cannabis sera officiellement légal au Canada.

Articles liés

Derniers articles

iles vierges
Les Iles Vierges américaines viennent de légaliser le cannabis médical
villeurbanne débat cannabis
Le débat citoyen sur les politiques du cannabis bat son plein à Villeurbanne
foire événements cannabis
Les événements cannabiques de 2019
andrew cuomo
New York : la légalisation mais sans Big Cannabis
nous paris
Charlotte’s Web se lance en France puis en Europe
festival
Les festivaliers choisissent leur drogue en fonction de la musique
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire