Suivez-nous

Cannabis en France

[Poisson d’avril] Eric Poulliat reçoit une amende de 200€ pour consommation de cannabis sur la voie publique

eric poulliat

Eric Poulliat, député à l’origine du projet d’amende forfaitaire pour le délit d’usage de stupéfiants, a été verbalisé par les forces de l’ordre ce week-end. Ces dernières l’ont surpris en train de consommer du cannabis à proximité de l’Assemblée Nationale. Il devra donc payer une amende de 200€ (minorée à 150€ si elle est payée dans les 15 jours), la première amende forfaitaire pour usage de stupéfiants à être délivrée en France. Mais qu’il se réjouisse, il aurait pu, il y a encore quelques jours, passer au tribunal et écoper potentiellement d’1 an d’emprisonnement et/ou de 3750€ d’amende.

PUBLICITE

« Je voulais juste essayer »

Au détour d’un bar dans le VIIe arrondissement, les forces de l’ordre ont arrêté un petit groupe de personnes visiblement en train de consommer du cannabis. C’est avec stupeur qu’elles ont découvert parmi les suspects un membre de l’Assemblée Nationale et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du député Eric Poulliat, membre LREM à l’initiative du projet d’amende forfaitaire sur le cannabis. « Je voulais juste essayer » se serait défendu celui-ci, saisi le joint à la main.

Que la consommation soit expérimentale ou pas, un délit reste un délit selon les forces de l’ordre qui ont donc dressé un procès verbal contre les quatre amis et leur ont sommé de payer une amende de 200€ minorée à 150€ dans le cas d’un paiement immédiat. C’est la toute première amende délivrée pour consommation de cannabis et c’est avec une certaine ironie que nous voyons le député en payer les frais. Suivant les possibilités que lui offre la loi, le député aurait entamé une procédure de réclamation.

Ayant pu le joindre par Twitter après qu’il nous ait débloqué, Eric Poulliat nous a déclaré que certaines personnes de son entourage proche consomment effectivement du cannabis mais qu’il n’est pas versé lui-même dans cette consommation. Cette affaire serait donc un malheureux malentendu : « Je sais bien que j’ai porté le projet d’amende forfaitaire et que la presse va en faire ses choux gras, mais je répète que cette affaire est un malheureux malentendu. Je n’ai pas inhalé la fumée, je n’ai donc pas consommé de cannabis ! ».

L’affaire est pour l’instant en suspens, mais elle a déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux.

PUBLICITE
Commme le laissent suggérer le lien précédent redirigeant vers l’article Wikipédia « Poisson d’avril » ainsi que la date de publication, cet article est bien sûr un poisson d’avril !

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0