La défonce passive existe-elle vraiment ?

La défonce passive existe elle vraiment ?

Si vous ne consommez pas de cannabis, mais que vous passez des soirées avec des fumeurs de joints, vous vous êtes sûrement déjà demandé pourquoi avoir ressenti des effets semblables à ceux du cannabis au cours de la soirée.

Tout comme le tabagisme passif, la défonce passive existe bien. Ce phénomène se produit lorsqu’une personne qui ne consomme pas de cannabis ressent les « mêmes » effets qu’un fumeur lorsqu’elle se trouve à proximité d’un consommateur. La fumée du cannabis contenant des cannabinoïdes, ces derniers peuvent interagir sur une personne qui ne fume pas, surtout si elle n’est pas habituée.

Une étude de 2015 réalisée par des étudiants à l’école de médecine de John Hopkins à Baltimore (Maryland) a cherché à comprendre ce phénomène. Ces scientifiques ont testé la fumée du cannabis sur douze personnes : 6 fumeurs et 6 non-fumeurs. Les sujets se retrouvaient ensemble dans une pièce faite en plexiglas et scellée avec des mécanismes de ventilation à commande manuelle sur des intervalles d’une heure. Certains essais ont exposé les sujets dans des pièces qui n’étaient pas ventilées tandis que les autres sujets ont été placés dans une pièce avec un taux de ventilation de onze échanges d’air par heure.

L’expérience présente des résultats concluants. Les chercheurs ont constaté que les sujets qui se trouvaient dans la pièce sans ventilation, même sans consommer directement, étaient positifs au cannabis lors d’analyses d’urine. Les non-fumeurs exposés à la fumée du cannabis pendant une heure et plus peuvent donc avoir des traces de THC dans leur organisme. « Nous avons constaté des effets positifs du cannabis au cours des premières heures, une légère d’intoxication et une légère diminution des performances cognitives » explique Ryan Vandrey, professeur à l’école de médecine de Baltimore et un des auteurs de l’étude.

La défonce passive existe donc réellement.  Pour éviter ça, ouvrez les fenêtres, et n’enfumez pas vos potes non-consommateurs. A partir d’une certaine exposition, ils pourraient même se retrouver positif au cannabis en cas de test de dépistage routier.

Mehdi Bautier

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

3 réponses à “La défonce passive existe-elle vraiment ?

  1. Votre conclusion me semble disproportionnée vis à vis de l’étude. Il faut des conditions extrêmes de non ventilation pour arriver à un test positif relatif. Parler de défonce me semble un peu exagéré, néanmoins c’est bien de prévenir d’autant plus qu’en Europe les seuils tolérés en test salivaire sont de 0,3 à 2 ng/ml alors que l’étude ici donne des taux passifs de 20 à 50 ng/ml. Il faut quand même se demander si ces seuils de tolérance ne sont pas trop bas. Les effets sur les fonctions cognitives restent quand même légers.
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4747424/
    Bien entendu du coup on associe bien plus d’accidents liés à une consommation de cannabis. Si on ramène à un taux de 9 ng/ml et qu’on reprend la même étude d’incidences les statistiques s’effondrent.
    http://www.association-marilou.org/20/doc/Cannabis/cannabis_volant/sante6.pdf
    Si vous avez connaissance d’une étude randomisée suivant de différents taux salivaires en THC et les répercussions sur les fonctions cognitives et donc la conduite, informez moi. Merci. Je n’ai que ceux à partir du sang. A noter que l’étude suivante signale qu’il n’y a pas eu de lien prouvé entre la concentration de THC dans les urines et la conduite automobile. mais peut être ai-je mal traduis. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3836260/

  2. A noter qu’avec l’ouverture des marchés, et on le constate avec le glyphosate, les règles européennes basées sur le principe de précaution plus que sur les résultats scientifiques (encore faut il qu’ils ne soient pas orientés) seront mises à mal par les lobbys.
    http://www.lalibre.be/actu/planete/le-glyphosate-bientot-interdit-en-belgique-aux-particuliers-59022b53cd70e805131cea7a
    Ce sera certainement le cas avec le cannabis puisque les preuves scientifiques européennes sont maigres et principalement orientées pour servir l’idée de la prohibition. Wait & see.

Laisser un commentaire