Les festivaliers choisissent leur drogue en fonction de la musique

festival

La consommation de drogues dans les festivals de musique a en général été évaluée par le biais de questionnaires ou de rapports de police. Cette étude, publiée dans Science Direct, adopte une technique différente puisqu’elle examine des échantillons d’urine des festivaliers pour déterminer les associations entre différents genres de musiques et la consommation de drogues spécifiques.

Le cannabis, une constante des festivals

Les chercheurs ont ainsi détecté la présence de 26 drogues illicites et composants pharmaceutiques (leurs métabolites ou principes actifs) dans les eaux usées de sept festivals de République Tchèque et de Slovaquie axés sur des genres de musique différents : métal, rock, pop, country et folk, ethnique, multi-genre, danse, trance. Le nombre de participants cumulés dépassait les 130 000.

L’étude montre que la consommation de certaines drogues est souvent associée à un genre de musique en particulier:

  • La cocaïne (mesurée par son métabolite benzoylecgonine) et l’ecstasy sont souvent associés aux festivals pop/rock et de dance.
  • L’alcool et le tabac sont consommés en plus grande quantité dans les festivals de métal et les festivals multi-genres.
  • Le cannabis est une constante des festivals, et ce, quel que soit le genre de musique. Il est cependant encore plus présent lors de festivals de musique pop/rock. Les festivals de reggae ne sont pas inclus dans l’étude mais on se doute qu’ils auraient emporté haut la main la palme des plus grands consommateurs de ganja.

drogues et musique

Ces résultats ne sont pas surprenants puisque le cannabis – comme l’atteste les résultats du World drug Report 2018 de l’UNODC – est la drogue la plus consommée au monde et sa consommation transcende les tranches d’âge et les classes sociales. Il n’est pas étonnant qu’elle transcende également les genres de musique bien qu’elle fasse l’objet d’une appropriation culturelle marquée par les genres du reggae et du Hip Hop.

Ces grandes tendances observées par les chercheurs coïncident avec les résultats obtenus par d’autres études conduites ailleurs dans le monde sur des festivals particuliers. A ceci près qu’ils ont noté une forte prévalence de méthamphétamine dans les différents festivals. Les chercheurs précisent que ceci est propre à la République Tchèque et à la Slovaquie où cette drogue est plus présente qu’ailleurs en Europe.

Catégories liées : Culture

Articles liés

Derniers articles

ladies of paradise
Ladies of Paradise : un savant mélange de mode, de féminisme et de cannabis
OECCC
Espagne : l’OECCC dénonce un processus d’attribution de licences de culture de cannabis complètement opaque
parlement européen
Le Parlement européen approuve la résolution sur l’usage médical du cannabis
Sébastien et Jagger Cotte
Sébastien Cotte se bat pour légaliser le cannabis médical pour son fils, Jagger, 8 ans
Quand le cannabis devient un produit de luxe
cannabis et musique
Le cannabis améliore-t-il l’expérience musicale ?
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire