Comment choisir son vaporisateur ?

Comment choisir un vaporisateur pour cannabis

Les vaporisateurs déferlent actuellement sur le marché des accessoires cannabiques. Un nombre toujours plus importants de patients médicaux ou de consommateurs récréatifs choisissent de vaporiser leur cannabis, plutôt que de le fumer. Et pour de bonnes raisons.

La vaporisation, ou vaping, d’herbe sèche ou de concentrés est plus saine que la combustion. La discrétion de certains vaporisateurs stylos ou de vaporisateurs portables, autant que la facilité de rangement et la faible émission d’odeurs, font partie des clés de leur succès dans les pays qui expérimentent la légalisation de la consommation de cannabis, à domicile ou à l’extérieur.

La vaporisation fonctionne par l’action de chauffer un échantillon de cannabis (sous forme de beuh, d’huile ou de wax), soit en faisant passer de l’air chaud par-dessus, ou en le posant sur une surface chaude. L’air chaud ou la partie chaude atteignent ou dépassent le point d’ébullition des différents cannabinoïdes, ce qui libère ces derniers pour être inhalé par l’utilisateur. Puisque ce procédé n’utilise aucune combustion, vaporiser évite l’ingestion de carcinogènes et d’autres toxines produites lorsque n’importe quelle matière est brûlée.

Choisir un vaporisaeur de cannabis

La vaporisation offre l’avantage de pouvoir profiter pleinement des effets du cannabis sur la santé. Elle permet également aux utilisateurs de consommer discrètement leur substance, sans gêner les personnes physiquement proches.

Conduction contre convection

Deux mécanismes physiques sont utilisés pour vaporiser : la conduction et la convection. La conduction implique de chauffer son herbe ou son huile par contact direct avec un élément chauffant. La convection au contraire, fonctionne en exposant l’herbe à un flux d’air chaud, comme certains types de fours ménagers.

La convection offre différents avantages, dont une exposition supplémentaire des trichomes qui contiennent toutes les propriétés médicinales et psychoactives de la plante. Le résultat est une vaporisation plus épaisse et plus dense qui délivre plus de cannabinoïdes et de terpènes. Les vaporisateurs qui utilisent la convection, comme le PAX2 qui ferait un beau cadeau de Noël, peuvent nécessiter d’agiter la chambre de combustion pour être sûr que toute la matière est en contact avec la surface chauffée.

Vaporisateur PAX2

Souvent, mais pas toujours, les modèles de vaporisateurs à conduction produisent une fumée plus légère qui manque de puissance par rapport aux modèle de vaporisateurs à convection.

Les vaporisateurs à convection, comme les vaporisateurs de salon Volcano ou Vapolution, ou le vaporisateur portable Vapir Prima, offrent généralement une montée en température plus poussé de l’herbe ou des cannabinoïdes présents dans les concentrés.

Techniquement parlant, beaucoup de vaporisateurs à convection emploient à la fois de la convection et de la conduction pour créer une vapeur plus intense et des arômes plus présents.

Types de vaporisateurs

Il existe trois principales catégories de vaporisateurs, à des gammes de prix abordables et avec des fonctionnalité et des designs très différents. On trouvera bien sûr des modèles plus onéreux que d’autres, mais les premiers prix peuvent commencer dès 20€.

Les vaporisateurs de bureau

Les vaporisateurs de bureau se branchent à une prise de courant pour être utilisés et sont parmi les plus chers : ils coûtent entre 100 et 600€. Ils produisent une vapeur de très bonne qualité et extraient le maximum de l’herbe ou de l’huile.

Les vaporisateurs de bureau sont conçus pour être utilisés à domicile et ne sont pas faits pour être utilisés en mobilité, en camping par exemple. Les meilleurs modèles de vapo de bureau peuvent fournir de la vapeur pour plusieurs personnes en une seule fois.

Vaporisateur de bureau

Il existe deux types de vaporisateurs de bureau : à air pulsé ou passif. Les modèles à air pulsé, comme le Volcano, utilise un ventilateur pour envoyer l’air chaud autour de l’échantillon de cannabis. La vapeur est collectée dans un sac plastique transparent, puis peut être inhalée tranquillement par le patient. Les modèles passifs impliquent un tube en verre ou en plastique à partir duquel le patient inhale la vapeur, comme une chicha.

Certains modèles de vaporisateurs de bureau comme le VapirRise, le viVape 2 et l’HerbalAire utilisent les deux méthodes. La qualité de la vapeur est cependant moyenne. L’utilisateur peut toutefois contrôler son inhalation, en prenant soit des bouffées rapides, avec une vapeur fraîche et agréable, soit de longues inspirations avec une vapeur plus chaude.

Le Volcano est considéré comme l’Aston Martion des vaporisateurs de bureau. Son prix tourne cependant autour des 600€. Pour un choix moins onéreux, le Vapolution est une bonne option (environ 200€), alors que le Vapolution 3.0 est disponible à partir de 250€ pour profiter des dernières technologies, comme un hydrotube qui filtre la vapeur dans de l’eau pour une inhalation plus douce et plus agréable.

Les vaporisateurs portables

Une relativement nouvelle catégorie de vaporisateurs pour cannabis à fait son apparition. Ces vapo de poche sont conçus pour servir aux patients qui désirent un vaporisateur stylo amélioré, quitte à ce qu’il prenne plus de place et soit plus lourd. Les vaporisateurs portables comme le Vapir Prima à convection, le très design PAX 2, et le DaVinci Ascent, se vendent environ 250€ et offrent des performances légèrement inférieures aux vaporisateurs de bureau, compensées par la portabilité sur batterie et la high-tech embarquée.

Les vaporisateurs portables font partie des nouveaux marchés les plus actifs dans l’industrie du cannabis. Des entreprises en plein développement à Las Vegas ou à San Francisco sont actuellement en compétition pour imposer leurs nouvelles gammes de vapo, avec toujours plus de techno, une durée de vie de la batterie améliorée, un contrôle plus précis de la température et une meilleure qualité de confection.

Vaporisateur portable

Le plus discret des vaporisateurs mobiles, et aussi le plus cher, est sans doute le PAX2, avec un design haut de gamme. Pour les personnes qui priorisent la performance et qui regrettent déjà de devoir laisser leur vaporisateur de bureau chez eux se tourneront vers le Prima.

 

A la différence du PAX 2 qui n’accepte que de l’herbe séchée, le Prima peut s’accommoder de concentrés, un gros avantage pour les patients malades en recherche de soulagement rapide de leur douleur ou de leurs nausées. Sa batterie amovible permet aux utilisateurs de pouvoir la remplacer sans racheter un nouveau vaporisateur. Le Prima et la PAX2 gèrent tous deux 4 températures différentes et sont faits en aluminium brossé, disponible en plusieurs couleurs et pour un prix d’environ 250€.

 

Un autre vaporisateur portable qui se démarque est le Crafty de chez Storz et Bickel, l’entreprise qui a conçu le Volcano et qui donne le rythme au marché des vaporisateurs de bureaux depuis plus de dix ans. Ce vapo qui tient dans la main est plein de high-tech, en plus de produire une vapeur comparable à celle du Volcano. Ce modèle ergonomique se vend aux alentours des 340€ et propose un contrôle à distance via une application qui affiche le niveau de batterie et permet d’ajuster la température du vapo.

Les vaporisateurs stylos

La popularité des e-cigarettes a donné naissance à un nouveau type d’appareil pour consommer du cannabis : les vaporisateurs stylos. Des modèles d’entrée de gamme à 20€ aux appareils plus onéreux, il existe aujourd’hui un grand choix de vaporisateurs stylos pour une consommation à domicile ou en mobilité.

Les vaporisateurs stylos impliquent deux principaux composants : une batterie et un atomiseur qui vaporisent le cannabis, en herbe ou en concentré. Beaucoup de modèles se chargent via USB. Les vaporisateurs stylos offrent l’avantage de ne pas coûter très cher et de pouvoir facilement remplacer les éventuelles pièces défectueuses (chargeur, embouchure, batterie ou l’atomiseur).

Vaporisateur stylo

Certaines entreprises de concentrés comme Bloom Farms ou Neos vendent leur produits prêt à consommer, dans des cartouches pré-remplies packagées avec des vaporisateurs stylos. Neos propose des capsules de CBD, alors que Bloom Farms vend des capsules d’huile de cannabis issues de différentes variétés de cannabis (indica, sativa ou hybrides). L’entreprise n’utilise que des éléments recyclés pour ses consommables. Les patients médicaux peuvent ainsi avoir un accès rapide à leur traitement.

On peut également vous conseiller de regarder vers le O.penVAPE, le Go.Pen ou le Daborizer de chez BHO Pen, tout comme le Dr. Dabber Ghost.

En résumé :

  • vaporisateur de bureau : pour une utilisation à domicile, avec un certain budget pour le haut de gamme
  • vaporisateur portable : pour une utilisation à l’extérieur, principalement pour de la weed. Le haut de gamme reste accessible
  • vaporisateur stylo : pour une utilisation spontanée, principalement pour des concentrés de cannabis, ou pour les petits budgets

 

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire