Suivez-nous

L’expérience de l’intoxication par les effets du cannabis. Souvent utilisé pour décrire les expériences lourdes, sédatives et relaxantes parfois associées à la consommation de cannabis.

PUBLICITE

D’où vient le mot « stone » ?

L’origine du terme « stoned » remonte aux temps bibliques, lorsque les pécheurs étaient bombardés de pierres en guise de punition. Dans les années 1920 et 1930, les gens ont commencé à utiliser les termes « stoned » ou « stone drunk » pour désigner les personnes fortement sous l’influence de l’alcool, probablement parce que la consommation excessive d’alcool pouvait donner l’impression d’être battu et physiquement usé, en d’autres termes, comme s’ils avaient été physiquement défoncés.

Les étymologistes ne savent pas exactement quand la définition de « stoned » est passée d’un terme lié à l’alcool à un terme plus étroitement lié à la consommation de cannabis.

La première citation du terme « stoned » dans l’Oxford English Dictionary remonte à 1953, où il était défini comme « sous l’influence de drogues » dans la section glossaire du livre « The Traffic of Narcotics », co-écrit par Harry J. Anslinger, alors commissaire du Federal Bureau of Narcotics et ennemi notoire du cannabis.

La consommation de cannabis s’étant répandue dans les années 1960, les références à la « défonce » dans la culture pop faisaient plus souvent référence au cannabis qu’à l’alcool, comme dans « Rainy Day Women #12 & 35 » de Bob Dylan.

PUBLICITE

Autres théories sur l’origine

L’internet regorge de théories non vérifiées sur les origines du mot « stoned » et son rapport avec le cannabis, notamment :

Du mot italien « stonato », qui peut être traduit par « confus » ou « brumeux ». Du fait de fumer du cannabis dans une pipe en pierre. De l’effet immobilisant que peut avoir le cannabis, qui donne l’impression que les consommateurs sont immobiles comme une pierre.

Que signifie être défoncé ?

Beaucoup de gens pensent que « high » est simplement un autre mot pour « stoned ». Mais ce n’est pas tout à fait le cas. Les termes « stoned » et « high » font tous deux référence aux effets du cannabis, mais chacun renvoie à une expérience différente. En d’autres termes, pour être high, il faut ressentir les effets cérébraux et euphoriques de l’herbe, tandis que pour être stone, il faut ressentir les effets relaxants et sédatifs de la consommation de cannabis.

Les comédies de stoner

Le terme « stoned » a fini par inclure le terme « stoner », qui désigne en argot un consommateur de cannabis qui passe la majeure partie de son temps à se défoncer (et qui, de ce fait, est généralement paresseux ou démotivé). L’archétype du « stoner paresseux » est devenu si populaire et si répandu qu’il a donné naissance à son propre genre cinématographique : les « stoner movies ».

PUBLICITE

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Green Friday
Silent Seeds

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Si vous êtes au Royaume-Uni et avez besoin d’étonnantes Cali Weed Strain Seeds, Barney’s Farm a la meilleure sélection.


Découvrez les fleurs de CBD avec Le Chanvrier Français

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !