Suivez-nous

1e Hulp

Publié

le

1e Hulp coffeeshop à Amsterdam

Le coffeeshop 1e Hulp (« premiers secours » en français) vaut le détour par la Rozengracht, à quelques pas du quartier du Jordaan. Le coffeeshop est tenu par deux amis qui tiennent à la qualité de leurs produits ainsi qu’à un accueil amical des clients.

PUBLICITE

Menu du coffeeshop 1e Hulp

En plus de leur belle sélection de produits à fumer, ils servent un délicieux thé marocain et un bon café. Le coffee est composé de 3 salles aux ambiances orientales, et propose une carte complète de weed sativa et indica (Strawberry et Super Silver Sour Diesel, Tangie, Casey Jones, LA Kush, etc…)  et de haschisch (ketema, ice-olator, temple ball, …). Pour des expériences différentes, des joints pré-roulés sont à la vente, aux côtés de space cakes maisons. Les prix vont de 10 à 15€ le gramme pour les weed et montent à plus de 30€ pour certains hash.

Non-affichée sur le menu, le 1e Hulp n’est pas le seul endroit où vous pourrez acheter de la Moonrock à Amsterdam, mais au moins vous saurez qu’il y en a ici. Il suffit de demander au budtender s’ils en ont en stock, et vous pourrez acheter votre gramme de Moonrock pour 40€.

Intérieur du 1e Hulp

Le 1e Hulp est un peu à l’extérieur du centre. Si vous avez une petite soif, on vous recommande le bar Waterkant, notamment à la tombée de la nuit, situé tout près. Vous pourrez profiter du ballet des embarcations qui viennent accoster au bar pour commander à boire, tout en fumant un zdar en extérieur.

PUBLICITE

Le 1e Hulp est assez connu des Français. Vos voisins de table ont donc de grandes chances de parler la langue de Molière. Ce qui ne changera pas le goût de vos joints. Des bangs sont également à disposition pour les amateurs.

Les coffeeshops les plus proches du 1e Hulp sont le Funky Munkey, le Flower Power et le Mr K and Co qui propose les variétés de la banque de graines The Devil’s Harvest Seeds.

 

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Le Maroc sur la piste de la légalisation du cannabis

Publié

le

Légalisation du cannabis au Maroc

Le conseil de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, la région du Nord du Maroc, a approuvé début juillet la réalisation d’une étude sur les opportunités de cultiver du cannabis dans la région.

PUBLICITE

Le rapport sera confié à l’Institut scientifique de l’Université Mohammed V à Rabat, pour un coût avoisinant le million de dirhams (90 000€). Le ministère de l’Intérieur doit encore donner son feu vert avant le lancement de l’étude, qui s’attardera notamment sur les propriétés thérapeutiques et pharmacologiques du cannabis.

Selon les estimations de Prohibition Partners, le Maroc pourrait drainer 9 milliards d’euros de revenus de la culture du cannabis en cas de légalisation et de régulation du secteur. Le Maroc n’est bien sûr par le seul pays du continent africain intéressé par le cannabis : le Lesotho a commencé à produire du cannabis médical, tout comme le Zimbabwe. Et l’Afrique du Sud est en train de légaliser le cannabis pour les adultes.

80% de la production du cannabis au Maroc est actuellement destinée à l’export selon les chiffres de 2017. Les 20% restants sont réservés à la consommation locale. Entre 90000 et 140000 familles vivent de la culture et de la commercialisation du cannabis dans le nord du Maroc. La filière emploierait environ 800.000 personnes et représenterait 23% du PIB marocain.

Le chanvre connaît bien sûr d’autres utilisations qui intéressent également le Maroc : dans la construction, notamment l’isolation, pour les cosmétiques, la fabrication d’huiles, de litières, l’utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l’alimentation humaine et animale, les biocarburants ou encore comme matériaux composites en association avec des matières plastiques.

PUBLICITE

En 2015, des élus du Parti Authenticité et Modernité (PAM), parti de l’opposition, avaient déposé une proposition de loi pour légaliser le cannabis à usage industriel et thérapeutique. La proposition de loi n’a jamais été mise à l’ordre du jour du Parlement.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0