Suivez-nous
Origine du mot marie-jeanne Origine du mot marie-jeanne

Histoire du cannabis

Pourquoi parle-t-on de la « marie-jeanne » pour désigner le cannabis ?

L’origine du mot « marie-jeanne » n’a jamais été définie avec précision. Les explications les plus couramment proposées passent toutefois par le Mexique, l’Espagne et la Chine.

PUBLICITE

Le cannabis a toujours été désigné par une grande variété de noms. Le mot « marijuana » a été introduit dans la langue anglaise assez récemment, en 1874. Il vient en fait des Espagnols qui ont apporté du Cannabis au Mexique pour le cultiver pour sa fibre, et peu probablement pour s’enivrer de ses vertus psychotropes selon les historiens. Le mot avait plusieurs orthographes à l’époque, par exemple « marihuana » et « mariguana ».

Le mot « marijuana » possède ensuite une histoire controversée et raciste dans la culture américaine. Avant le début des années 1900, les Américains désignaient la « weed » par son nom latin « cannabis » et la forme industrielle par le mot « hemp » (traduit en français par chanvre). « Marijuana » n’apparaît dans le lexique américain qu’après 1910, même s’il existait probablement déjà parmi les immigrants mexicains aux États-Unis.

Les mouvements américains racistes et anti-immigrants du début du 20e siècle se sont ainsi accrochés au mot « marijuana » pour cibler l’origine géographique prétendue des consommateurs, censés devenir fous et violents après avoir consommé. Ces allégations ont contribué à la répression de la consommation illégale de cannabis, qui a abouti au Marihuana Tax Act de 1937, qui prohibait l’usage de cannabis aux Etats-Unis.

Marijuana, mais toujours pas de « marie-jeanne ». Il faut aller en 1943 pour voir une des premières apparitions du mot « Mary Jane » dans la presse, en l’occurence le Time, dans un article intitulé « Music: The Weed » :

PUBLICITE

« Pour ses consommateurs, la drogue porte de nombreux noms, souvent évasifs. La marijuana peut être appelée muggles, mooter, Mary Warner, Mary Jane, Indian hay, loco weed, love weed, bambalacha, mohasky, mu, moocah, grass, tea ou blue sage. Les cigarettes qui en sont faites sont des killers, goof-butts, joy-smokes, giggle-smokes ou reefers. Le mot marijuana est d’origine mexicaine et signifie « l’herbe qui enivre ». Elle est fabriquée à partir de la plante de chanvre indien, un buisson vert ressemblant à du sumac. Connu dans la pharmacopée sous le nom de Cannabis Sativa, il est une source d’ingrédients de peinture importants et de fibres de corde ainsi que de stupéfiants. Il peut être cultivé facilement presque n’importe où, donc a tendance à être bon marché, comme toutes les drogues. »

Dans l’article, Mary Jane était l’un des nombreux noms identifiés comme étant couramment utilisé pour désigner le cannabis. L’origine mexicaine du mot marijuana, séparé en deux mots, Mari et Juana, similaires aux noms espagnols traditionnels Maria et Juana, serait alors devenu Mary Jane en anglais, puis traduit en Marie Jeanne en Français un peu plus tard.

Toutefois, l’origine mexicaine du mot « marijuana » n’est pas la seule piste existante. Une théorie soutient que les immigrants chinois de l’ouest du Mexique ont donné son nom à la plante : une combinaison théorique de syllabes qui auraient vraisemblablement fait référence à la plante en chinois (ma ren hua) pourrait avoir été espagnolisés en « marijuana ». Ou alors il viendrait de l’expression familière espagnole pour dire « origan chinois » : mejorana (chino). Ou peut-être des esclaves angolais débarqués au Brésil par les Portugais ont emporté avec eux le mot bantou pour cannabis : ma-kaña.

Le mystère de l’origine du nom de la marijuana va finalement avec la multiplicité du cannabis. Son histoire sémantique reflète les manières différentes qu’il a de toucher les hommes et les femmes qui en ont consommé à travers l’Histoire.

PUBLICITE

Quel thème vous intéresse ?

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !