Qu’est-ce que le beurre de Marrakech ?

beurre de Marrakech

On ne va pas tourner autour du pot : le beurre de Marrakech ne s’utilise pas pour faire des tajines ou un couscous. C’est plutôt la base de la space food (aliments infusés au cannabis). Si vous passez un week-end à Amsterdam et que vous voulez vous faire un space cake maison, c’est par là que vous devrez commencer.

Le beurre de Marrakech est du beurre infusé au cannabis (aussi appelé cannabutter). En infusant le beurre, vous pouvez transformer quasiment n’importe quelle recette en space recette. Les entreprises américaines ne s’y sont d’ailleurs pas trompé.

Faire du beurre de Marrakech implique de séparer les ingrédients actifs du cannabis, les cannabinoïdes, du cannabis lui-même, et de l’infuser dans un solvant, ici le beurre. Vous pourrez suivre la même recette en remplaçant le beurre par de l’huile d’olive ou de l’huile de coco.

Le beurre est plutôt recommandé car les cannabinoïdes comme le THC sont solubles dans le gras, alors qu’ils ne se fixent pas dans l’eau. Les cannabinoïdes nécessitent également d’être activés, avec l’action de la chaleur. Il faudra décarboxyler votre cannabis, c’est-à-dire le chauffer, pour que le THCA se transforme en THC.

C’est pour cette raison que vous ne pouvez pas utiliser de cannabis cru pour faire des edibles. Le cannabis cru ne contient que du THCA, qui se transforme lentement en THC avec un séchage naturel, et plus rapidement en passant le cannabis au four par exemple.

Cuisiner un beurre de Marrakech prend un peu de temps, mais vous pourrez l’utiliser pour n’importe quel plat infusé au cannabis ensuite, de brownies et de cookies, à de la soupe ou du thé.

Recette du beurre de Marrakech

Il existe différentes recettes de beurre de Marrakech. Nous vous donnons ici la plus simple. En termes de dosage, la première règle de la space food est d’y aller doucement. Et de corriger le tir à la hausse à chaque fois. Il vaut mieux que vous ayez de délicieuses madeleines sans effet, que des space madeleines trop fortes !

Choisissez également de préférence une variété de cannabis que vous connaissez déjà.

Ingrédients

  • 250g de beurre, doux de préférence (désolé les Bretons !)
  • 15g de cannabis (légal bien sûr ! on rappelle ici que le cannabis est toujours illégal en France, mais que vous pouvez tout à fait tenter cette recette en Espagne, aux Pays-Bas ou aux Etats-Unis), soit de têtes grindées, soit de restes du trimming
  • 2 verres d’eau
  • une passoire en métal
  • une casserole
  • un bol

Instructions

On suppose donc que vous avez décarboxylé votre cannabis, par exemple en le mettant 40 minutes au four thermostat 3 ou 4 (120 degrés max), sur un papier cuisson. Le résultat doit être un cannabis plus croustillant que d’habitude.

  1. Mettez l’eau et le beurre à chauffer dans une casserole à feu moyen. Il doit y avoir assez d’eau pour créer une épaisseur entre le beurre (qui va se reformer en haut en refroidissant) et le bas de la casserole. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire
  2. Attendez que le beurre fonde, et ajouter le cannabis dans la casserole. Mélangez doucement
  3. Laissez mijoter à feu doux pendant 2-3 heures. Remuer de temps en temps pour éviter que le mélange accroche. S’il commence à bouillir, baissez le feu
  4. Retirer la casserole du feu et laissez-la refroidir avant de filtrer l’appareil et de le laisser reposer dans un bol. Pour la filtration, utilisez une passoire très fine ou une étamine de cuisine. Le but est d’enlever tous les résidus végétaux.
  5. Placez votre mixture dans le frigo pendant une nuit. Le beurre va ainsi se séparer de l’eau et remonter dans le bol.
  6. Une fois que le beurre de cannabis s’est solidifié, retirez-le du frigo, et séparez le beurre de l’eau.

Vous avez maintenant votre beurre de Marrakech ! Le résultat doit être d’un vert plus ou moins clair. Le beurre peut tenir deux mois au frais, dans un tupperware fermé. Vous pouvez également le congeler, pour 6 mois maximum.

Avant de l’incorporer dans une recette, laissez-le se réchauffer à température ambiante, jusqu’à ce qu’il ramollisse. Le beurre de cannabis pourra alors remplacer tout ou partie du beurre que vous mettez traditionnellement dans vos gâteaux. Vous pouvez aussi en ajouter quelques morceaux dans du sirop d’érable que vous mettrez sur des pancakes, ou dans un verre de rhum (attention aux mélanges !).

On le répète, mais le seul moyen d’estimer la puissance du beurre de cannabis, et de vos plats ensuite, est de les goûter. La puissance dépendra de la quantité de cannabis incorporée et de son taux de THC. Si vous préparez un cannabutter pour la première fois, il vaut mieux avoir la main légère. Vous pourrez toujours augmenter le dosage la prochaine fois.

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !