Tommy Chong

Tommy Chong est connu avant tout pour être la moitié du duo comique Cheech & Chong, qui passèrent leur carrière à imiter des consommateurs de cannabis. Leurs meilleurs sketches des années 70 ont contribué à la création de plusieurs films dans les années 80, dont 4 furent dirigés par Tommy Chong. Le duo a également doublé certains films de Disney et est apparu dans des films comme After Hours, pour ensuite faire ses adieux. Vous avez par ailleurs forcément vu Tommy Chong dans The 70’s Show, où il jouait le personnage de Leo Chingkwake, un vieux hippie qui tenait une boutique de développement de photos. Et Martin Cheech dans Nash Bridges, où il joue le personnage secondaire de la série.

Tommy Chong est un activiste du cannabis de longue date. Il a fait de la prison en 2003, avec une dizaine d’autres personnes, pour avoir vendu des accessoires destinés à consommer de la drogue à travers sa société Chong Glass / Nice Dreams. Il a plaidé coupable des accusations de conspiration dans le but de vendre des accessoires destinés à la consommation de drogue en échange de l’abandon des poursuites pour sa femme et son fils.

Plus récemment, Tommy Chong a fait une apparition dans la version américaine de Danse avec les Stars, puis dans son nouveau show en ligne, Almost Legal, qui s’est terminé fin octobre 2014, et était sponsorisé par Weedmaps.

Il crée maintenant sous sa marque des accessoires pour la weed ou le chanvre. Il commercialise également sa Chong Water, une boisson menthe – citron vert, à base de chanvre organique et riche en électrolytes, vitamines et anti-oxydant. Et depuis juillet dernier, les connaisseurs peuvent acquérir le Futurola Chong Roller, censé rouler des joints parfaits. Il vend également sa propre variété de weed, la Tommy Chong OG, disponible au 99 High Tide à Malibu.

En dépit de toutes ces bonnes nouvelles, Chong a annoncé sur Twitter en juin dernier avoir été diagnostiqué avec un cancer rectal et être sous traitement.

Il avait déjà guéri d’un cancer de la prostate en 2012, à l’aide de plusieurs thérapies, qui incluaient de l’huile de cannabis. A l’époque, il disait :

« Après que mon oncologue m’ait annoncé en juin dernier que j’avais un cancer de la prostate et qu’il me suggérait un traitement très lourd, non autorisé aux Etats-Unis mais seulement au Mexique, pour un coût de 25 000 $, j’ai immédiatement cherché des alternatives. J’ai contacté mon neveu à Vancouver, qui était sur le point de devenir docteur, et il m’a suggéré que je rencontre le Dr. McKinnon à Victoria, en Colombie-Britannique. Ce docteur a changé mon régime alimentaire, m’a prescrit des compléments alimentaires, et en l’espace d’un an, j’avais éliminé la menace de cancer. J’ai aussi utilisé de l’huile de cannabis. Avec un régime, des compléments et de l’huile de hash, plus une session avec un guérisseur de renommé mondiale, Adam Dreamhealer, je n’ai plus le cancer. C’est vrai, je lui ai botté le cul ! La plante magique guérit le cancer avec le bon régime et les compléments. Je dois encore faire des tests sanguins, des IRM,etc… mais je me sens mieux que jamais. Et maintenant, un bon joint de kush pour fêter ça ! »

Dorénavant, il passe son temps au dispensaire 99 High à Malibu, son vapo de cannabis à la main pour soulager ses douleurs, et compte bien guérir de nouveau de son cancer.