Suivez-nous

Shantibaba

Scott Blakey alias Shantibaba est un généticien-cultivateur de cannabis. C’est vers l’âge de 13 ans que cet Australien de naissance découvre le cannabis avec quelques copains. Shantibaba se passionne alors pour cette plante et commence réellement à cultiver du cannabis au milieu des années 70 «motivé par un appétit insatiable de fumer cette plante, et de ne jamais avoir pu trouver un produit satisfaisant sur le marché noir» selon ses propres termes.

C’est avec un master en biologie que Shantibaba parcourt le monde et particulièrement l’Asie dans les années 80. Il voyage de village en village sur sa Royal Enfild Bullet  de 1964 (moto populaire en Asie à cette époque) à la recherche des meilleures graines pour les cultiver. Inde, Afghanistan, Pakistan, Birmanie, ou encore Bhoutan, les nombreuses rencontres qu’il effectue lui permettent de trouver des variétés pures et de connaitre différentes techniques de culture avec les cultivateurs et fermiers locaux.

Scott se base à Amsterdam au début des années 90 avec dans ses bagages une importante et impressionnante collection de graines de cannabis. Il commence à travailler avec Nevil Schoenmakers (le roi du cannabis durant les années 1980) avec qui il fonde la Green House Seed Company, et un partenaire hollandais nommé Arjan Roskam en 1994. Shantibaba travaille et laisse son empreinte personnelle sur les variétés «white» (White Widow, White Rhino, White Russian …)

Créateur de la white widow ?

Shantibaba est le père de la célèbre variété «White Widow». C’est en effet en travaillant avec les graines rapportées d’Asie et les graines de son collègue Nevil (fondateur de la Seed Bank devenue Sensi Seeds bank) qu’il propose en 1994 la célèbre variété.

La célèbre hybride Sativa(40%)/Indica(60%) est selon les recherches des collègues de Seedman, constituée d’une pure sativa brésilienne (peut-être Manga Rosa) et d’une hybride provenant de la région du Kerala en Inde du Sud.

Shantibaba a découvert le père de la White Widow dans les montagnes reculées du Kerala. Après avoir partagé de l’herbe avec un fermier, celui-ci lui fit visiter sa ferme et lui présenta une hybride que le village cultivait et reproduisait depuis de nombreuses années pour augmenter la production de résine.

C’est donc en croisant les 2 variétés que Shantibaba et Nevil créèrent la White Widow. Cette variété remporte la cannabis cup en 1995. Shantibaba continue de travailler chez Greenhouse jusqu’en 1998. Suite à des divergences avec son partenaire hollandais, il revend ses parts dans Greenhouse à Arjan et s’exile ensuite en Suisse.

La paternité de cette variété reste cependant un vaste débat depuis les années 90. En effet, Ingemar un autre employé à la Green House Seed Company, donna une interview à un magaszne cannabique allemand dans lequel il affirme avoir contribué à développer la White Widow. Certains cultivateurs de Hollande soutiennent cette thèse, mais il n’existe pas de données historiques confirmant cette thèse. Ingemar affirme que les graines à l’origine de la White Widow ont été trouvés accidentellement dans un paquet de haschisch et les essais pour stabiliser la plante ont duré près de 6 ans, soit une découverte de la White Widow en 1988 !

A ce jour aucune donnée vient confirmer cette théorie. La version de Shantibaba reste donc la plus authentique car il est effectivement le premier à avoir documenté la plante en 1995, il est d’ailleurs toujours en possession des véritables parents de la White Widow.

Pour mettre fin à cette polémique, Shantibaba et Mr Nice Seedbank ont renommé la White Window en Black Widow et les graines commercialisées sont issues des parents originels. Il est donc possible que les White Widow proposées par de nombreuses banques de graines ne soient pas directement issues de l’originale créée par Shantibaba en 1995.

A la tête de Mr Nice Seedbank et CBD Crew

Grâce à son statut de meilleur breeder au monde, Shantibaba rencontre de nombreuses personnalités. C’est en 1996 qu’il partage pour la première fois des bières avec Howard Marks plus connu sous le nom de Mr. Nice à l’occasion de la Cannabis Cup. Suite à la vente de ses parts dans Greenhouse, Shantibaba récupère tous ses plantes mères et pères et fonde avec Mr. Nice une nouvelle banque de graine : Mr. Nice Seedbank. Ils sont rejoints ensuite par Nevil qui a également revendu ses parts dans Greenhouse et cédé sa Seed Bank à Ben Dronkers de Sensiseeds. Ils recommencent alors à créer de nouvelles variétés sous la bannière MNS.

En parallèle de ce projet, il crée Gene Bank Technology : société destinée aux entreprises périphériques comme la bière de chanvre, les pépinières de clonage, l’extraction d’huiles essentielles ou encore la production de graines. Après 4 ans de fonctionnement normal, tous les biens de GBT ont été saisie par des procureurs suisses qui souhaitaient éliminer le chanvre au début de l’année 2003. Les ennuis commencent pour Scott, il est emprisonné pendant 14 mois avant d’être libéré fin 2004. Il parvient à récupérer ses plantes mères et peut continuer ainsi à produire pour MNS. Les autres activités sont abandonnées suite à cette mésaventure.

Mr Nice Seedbank et Resin Seeds s’associent en 2009 dans le but de créer des variétés à but médicinales. Le CBD Crew lance dès 2011 des graines produisant des plantes à fortes teneurs en CBD et qui s’adressent directement à des patients et des malades utilisant le cannabis pour se soigner. Contrairement aux créations de MNS, où Shantibaba crée des variétés selon ses propres goûts, les créations de CBD Crew permettent de répondre à un cahier des charges stricts et aux besoins des patients. Le CBD Crew regroupe aujourd’hui plusieurs banques de graines dans le but de proposer le maximum de variétés avec de forts taux de CBD.

Après plus de 40 ans en génétique cannabique, Shantibaba reste l’un des breeders les plus talentueux au monde. Il est sûrement à l’origine de près ou de loin d’une de vos variétés préférées.

Articles Sur Shantibaba

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0global