Le cannabigerol (CBG) : le régulateur des cannabinoïdes

Cannabigerol

Les partisans du cannabis médical vantent souvent ses propriétés « miracle » alors que les prohibitionnistes qualifient cette plante de dangereuse. La vérité est comme bien souvent au milieu, et doit être cherchée parmi les 110 cannabinoïdes présents dans le cannabis, et qui le dotent de propriétés thérapeutiques en stimulant le système endocannabinoïde humain situé dans le cerveau, le système nerveus et de nombreux organes.

PUBLICITE

A date, les recherches se concentrent sur l’étude du THC et du CBD, et sur la manière dont ces molécules interagissent avec le corps humain pour créer une forme de synergie ou d’homéostasie, une situation d’équilibre qui dépend des cannabinoïdes utilisés et de leurs ratios.

Le CBG

Le cannabigerol ou CBG est un cannabinoide non-psychoactif que l’on trouve généralement dans les variétés à faible teneur en THC. Il est même abondant dans la plupart des variétés de chanvre, destinées habituellement à la transformation pour l’industrie textile ou du bâtiment.

Qu’est-ce qu’on sait actuellement du CBG ? Etant donné la manière dont le CBG interagit avec les récepteurs endocannabinoïdes du cerveau, on pense qu’il neutralise la paranoïa associée à certaines variétés de cannabis très fortes en THC chez certains patients. Le CBG agirait comme un tampon, permettant aux patients de prendre leur traitement sans effet secondaire psychologique. Le CBG semble également imiter le CBG dans son combat contre l’inflammation et la réduction de l’anxiété et de la tension musculaire.

Combat contre les tumeurs

De plus, le CBG serait la clé pour combattre les tumeurs cancereuses. Les variétés à teneur élevée en CBG se sont rendues efficaces dans le traitement du glaucome en aidant à réduire la pression dans l’oeil et accélérer le drainage des fluides. Parmi les qualités les plus impressionnantes du CBG, ses propriétés anti-inflammatoires aident les patients à soulager la maladie de l’intestin inflammable ou la maladie de Crohn. Le CBG aide également à combattre la dépression et agit comme un anti-oxydant.

Avec toutes ces propriétés, le CBG joue un rôle synergique lorsqu’il est consommé. Certaines études indiquent qu’il régule les effets des différents cannabinoïdes. Le CBG est assez dur à étudier comme on le retrouve souvent à « l’état larvaire » des autres cannabinoïdes. Il apparait que la plupart des cannabinoïdes naissent CBG et sont ensuite convertis en d’autres types d’enzymes spécialisés. Ce qui expliquerait pourquoi le CBG est si peu présent dans la plupart des variétés de cannabis.

Variétés de cannabis à forte teneur en CBG

La promesse de cannabinoïdes comme le CBG est si grande que certaines banques de graines développent des variétés de cannabis à forte terneur en CBG.

Un exemple est la TGA Genetics Subcool Seeds, une entreprise qui a créé une variété équilibrée en THC et CBG, la Mickey Kush, pour tenter de mesurer l’efficacité du CBG pour diverses affections.

Pour résumer, le cannabinoïde CBG :

  • réduit l’inflammation
  • réduit la paranoïa et l’anxiété
  • diminue la pression oculaire du glaucome
  • réduit ou élimine les tumeurs cancéreuses
  • agit comme un agent anti-bactérien.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Le London Cannabis Film Festival ouvre ses portes le 28 juillet
Le London Cannabis Film Festival ouvre ses portes le 28 juillet
Canada un nouveau dispositif pour contrôler le taux de THC dans la salive va être mis en place
Canada : nouveau dispositif pour contrôler le taux de THC au volant
Cannabis médical et VIH
Comment le cannabis apaise les symptômes du VIH
Canada une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Canada : une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Etude certaines variétés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Etude : des concentrés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Cannabis médical en Allemagne
Allemagne : forte augmentation de l’import de cannabis médical en 2019

Laisser un commentaire