Pourquoi les fumeurs de joint ont-ils toujours faim ?

Pourquoi les fumeurs de joints ont-ils toujours faim ?

Nombreux sont les fumeurs de joints à avoir éprouvé une grosse dalle après avoir consommé. Pourquoi ?

L’énigme, sérieuse, est remontée jusqu’aux scientifiques de l’université Yale, qui ont étudié les cerveaux de souris exposées aux cannabinoïdes. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature. Pour faire simple, les neurones POMC (pro opiomélanocortine, rien à voir avec POMC – POMV) sont d’ordinaire chargés d’informer l’organisme du niveau de satiété. Sous l’effet des cannabinoïdes, ces neurones transmettent l’information inverse en secrétant une bêta-endorphine qui fait ressentir la faim, même si l’individu est déjà repu. Le cerveau est donc trompé, et le consommateur se retrouve alors à fouiller ses placards en quête de chips et autres pop-corns. Les anglos-saxons ont même inventé un terme pour désigner la faim après avoir fumé : avoir les « munchies ».

Bien que le sujet puisse faire sourire, cette fringale induite par l’effet des cannabinoïdes comme le cannabidiol peut en fait aider certains malades à contrer la diminution de l’appétit provoquée par leur maladie ou leurs médicaments, par exemple la chimiothérapie.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Une réponse à “Pourquoi les fumeurs de joint ont-ils toujours faim ?

Laisser un commentaire